Moussa Nébié, ministre burkinabè des Affaires étrangères

La bourde du président français à l’ouverture de la vingt unième Conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations unies sur le climat n’est pas passé inaperçue. Et c’est nos confrères de Non Stop Zapping qui nous l’apportent. Au juste, que s’est-il passé ?

«De nombreux chefs d’état africains se sont réunis à l’invitation de François Hollande et Ban Ki-moon pour un sommet spécial consacré aux nations africaines lors de la COP21, ce mardi 1er décembre. Le président français a voulu s’adresser à son homologue burkinabé, Michel Kafando, sans se rendre compte que celui-ci s’était absenté», relate Non Stop Zapping.

Le président Michel Kafando accueilli par François Hollande lors d'une visite à l'Elysée
Le président Michel Kafando accueilli par François Hollande lors d’une visite à l’Elysée

C’est alors qu’il s’adresse en ces termes au ministre burkinabè des Affaires étrangères Moussa Nébié qu’il a pris pour Michel Kafando :
“Je voulais surtout lui dire combien nous sommes très heureux que les élections au Burkina Faso se soient passées de manière transparente, démocratique, et que le résultat ne souffre d’aucune contestation. Vous y êtes pour beaucoup Monsieur le Président. Je sais que vous avez même éprouvé à un certain moment – et je m’en souviens – la dureté de cette mission”.

Amusé, le ministre a alors réagi “Merci Monsieur le Président, le président Kafando est hors de la salle actuellement, je crois qu’il est en communication avec Ouagadougou.”
Et François Hollande de ressaisir : “Vous transmettrez à votre président donc les félicitations.”
Autre question : qu’est-ce qui a pu amener le président Kafando à s’absenter pendant ce mini-sommet franco- africain ?

Yiwoh Bado
BURKINADEMAIN.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.