La chambre de commerce a organisé ce 7 octobre 2019 la conférence inaugurale de la Semaine burkinabè de l’intelligence économique (SNIE)  à Ouagadougou avec comme objectif la promotion de la pratique de l’intelligence économique au Burkina Faso. 

C’est Doudou Doumbia, représentant du président de la chambre de commerce et d’industrie qui a déclaré ouvert ce 7 octobre 2019 la semaine burkinabè de l’intelligence économique qui se veut biennal. Pour lui, en organisant le premier colloque sur l’IE au Burkina Faso en septembre 2011, l’objectif de la chambre de commerce et d’industrie était de familiariser un public plus large sur le concept de l’intelligence économique et suscité sa pratique au sein de l’administration et des entreprises publiques ; faire de l’intelligence économique un levier d’innovation et de compétitivité au sein des entreprises. Toutefois, a-t-il poursuivi, force est de constater que la pratique de l’intelligence économique est toujours restée dans un état très embryonnaire du côté du secteur privé que du secteur public.

C’est dans ce contexte et en vue de bien accompagner le secteur privé que la chambre de commerce et d’industrie a formulé dans son plan 2016-2021 la pratique de l’IE à son sein et au sein des entreprises. En 2020, a-t-il annoncé, la chambre de commerce et d’industrie va accompagner techniquement les entreprises agroalimentaires dans la mise en place d’une cellule de veille stratégique à leur sein.

Cellule d’intelligence économique

Selon le représentant du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, la semaine burkinabè de l’intelligence économique est une occasion pour les cas d’urgence de renforcer leur connaissances sur de concepts, des techniques et des pratiques qu’il convient de banaliser c’est-à-dire de les rendre accessibles au plus grand nombre .

La maitrise et la bonne utilisation des techniques d’intelligence économique vont permettre, a-t-il dit,  aux entreprises et aux organisations de tirer le meilleur de leur environnement.

La mondialisation a accru la pression de la concurrence sur nos pays et sur nos entreprises, en montrant que seules les entreprises proactives, innovantes, tireront leur épingle du jeu de la compétition internationale en saisissant les meilleures opportunités au bon moment. Et pour y parvenir ; elles ont besoin d’informations stratégiques. Ainsi, le département du commerce a créé en en 2018 en sein une cellule d’intelligence économique qui ambitionne de fédérer les initiatives internes en matière d’information stratégique.

Plusieurs thèmes

Des experts livreront des communications portant divers thème au cours de la présente Semaine de l’intelligence économique, au grand bonheur du public.

Hamado Derra, juriste de formation, étudiant en master2 intelligence économique et développement international à l’IUFIC/UO2, entend pour sa part approfondir ses recherches sur le sujet.

Lui qui a participé à la conférence inaugurale. Ce qui lui a permis de rencontrer les leaders du secteur de l’intelligence économique, de prendre connaissances des enjeux et de la pratique de ce concept au niveau national et sous régional.

Hioua Eric Bassolé

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.