Le président du CNR assassiné le 15 octobre 1987

L’avocat de la famille Sankara, Me Bénéwendé Sankara, a fait le point à la presse, le mardi 13 octobre 2015, après une rencontre au tribunal militaire.

Le président du CNR assassiné le 15 octobre 1987
Le président du CNR assassiné le 15 octobre 1987

A l’en croire, l’autopsie montre des impacts de balles et que les corps de l’illustre disparu et ses compagnons ont été criblés de balles. Les armes utilisées seraient des Kalachnikovs, des G3 et des pistolets automatiques et probablement des grenades.

Selon Me Bénéwendé Sankara, huit personnes ont été déjà inculpées Quatre d’entre eux ont participé à l’audience, en l’occurrence Nacoulma Wanpasba, Ouédraogo Nabonswendé, Bancé Yongton, et un certain Bambara dont l’entièreté de l’identité n’a pas encore été donnée par notre source.

Ces personnes sont inculpées et détenues à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA).

Joackim BATAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.