FRANCE - STRASBOURG - 16 NOVEMBRE 2008 - Journees europeennes du developpement 2008 - Crise alimentaire : quelles reponses? - Blaise COMPAORE , President du Faso © EC/CE.-.FRANCE - STRASBOURG - 16 NOVEMBER 2008 - European Development Days 2008 - Food crisis : what are the answers? - Blaise Compaore , President of Faso © EC/CE

L’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis, a obtenu la nationalité ivoirienne après en avoir fait la demande, ont rapporté les médias ivoiriens.

FRANCE - STRASBOURG - 16 NOVEMBRE 2008 - Journees europeennes du developpement 2008 - Crise alimentaire : quelles reponses? - Blaise COMPAORE , President du Faso © EC/CE.-.FRANCE - STRASBOURG - 16 NOVEMBER 2008 - European Development Days 2008 - Food crisis : what are the answers? - Blaise Compaore , President of Faso © EC/CE
FRANCE – STRASBOURG – 16 NOVEMBRE 2008 – Journees europeennes du developpement 2008 – Crise alimentaire : quelles reponses? – Blaise COMPAORE , President du Faso © EC/CE.-.FRANCE – STRASBOURG – 16 NOVEMBER 2008 – European Development Days 2008 – Food crisis : what are the answers? – Blaise Compaore , President of Faso © EC/CE

“M. Compaoré Blaise, né le 3 février 1951 à Ouagadougou (…) est naturalisé ivoirien”, établit un décret publié dans le journal officiel ivoirien le 18 janvier 2016.

Ce décret, signé par le président ivoirien Alassane Ouattara, est cependant daté du 17 novembre 2014, soit moins d’un mois après la chute de M. Compaoré, le 31 octobre 2014 par une insurrection populaire, à l’issue de 27 ans de règne.

François Compaoré, le frère cadet de Blaise, a également demandé et obtenu la naturalisation ivoirienne, selon le journal officiel.

M. Ouattara avait qualifié en décembre dernier la présence de son invité de “tout à fait normale”, vantant “l’excellente relation de fraternité et de coopération” entre les deux pays voisins.

M. Compaoré, inculpé d’attentat contre la sûreté de l’Etat, complicité d’assassinat et complicité de recel de cadavre, est visé depuis décembre 2015 par un mandat d’arrêt international pour son implication présumée dans la mort de l’ancien chef d’Etat, le capitaine Thomas Sankara.

Anderson Koné
Burkinademain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.