Le présent atelier technique de renforcement des capacités des acteurs des filets sociaux est patronné par le Premier ministre Paul K. Thièba

Au Burkina, la mise en œuvre de la Politique nationale de protection sociale (PNPS) adoptée en 2013 est encore loin d’avoir atteint sa vitesse de croisière. Pour tendre vers cela, le Groupe de la Banque mondiale organise conjointement avec le gouvernement burkinabè à partir de mardi 21 juin à Ouagadougou un atelier technique placé sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thièba.

Sous la houlette de son Représentant Résident, Cheick F. Kanté, la Banque mondiale soutient activement les filets sociaux
Sous la houlette de son Représentant Résident, Cheick F. Kanté, la Banque mondiale soutient activement les filets sociaux

Renforcer les compétences et échanger avec l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux sur les filets sociaux adaptifs au Burkina Faso. C’est l’objectif principal de l’atelier technique que la Banque mondiale organise conjointement avec le gouvernement burkinabè à partir de mardi 21 juin 2016 à Ouagadougou. La rencontre, prévue pour se tenir à la salle de conférence de Ouaga 2000, est placée sous le haut patronage du Premier ministre du Burkina, Paul Kaba Thièba.
De façon spécifique, il s’agit pour cet atelier technique de trois jours, d’atteindre les objectifs suivants :
-Renforcer les capacités des participants sur les concepts et contenus de la protection sociale et des filets sociaux
-Promouvoir le dialogue entre les différents acteurs intervenant dans la protection sociale au Burkina Faso
-Echanger sur les composantes principales des systèmes des filets sociaux adaptatifs pour répondre au changement climatique et aux différents types de vulnérabilités (ciblage, registre social, coordination intersectoriel, mécanismes réponse aux chocs)
-Partager des expériences de mise en œuvre des programmes de filets sociaux dans d’autres pays et leurs mises à échelle
Le présent atelier technique de renforcement des capacités des acteurs des filets sociaux est patronné par le Premier ministre Paul K. Thièba
Le présent atelier technique de renforcement des capacités des acteurs des filets sociaux est patronné par le Premier ministre Paul K. Thièba

Les filets pris très au sérieux au Burkina

Au Burkina Faso, la question des filets sociaux est prise très au sérieux ces dernières années par les pouvoirs publics et les institutions de développement dont la Banque mondiale qui ne tarit pas d’initiatives.
Suffisamment édifié par les événements de 2011, notamment les émeutes des jeunes, des étudiants et des militaires ; le gouvernement Luc Adolphe Tiao avait œuvré avec l’appui des partenaires au développement à la mise en place d’une Politique nationale de protection sociale (PNPS) qui a été adoptée en 2013. La PNPS définit la vision de l’État burkinabè pour un système national de filet sociaux capable de répondre efficacement aux besoins des groupes vulnérables, tant pendant les périodes de crise/chocs qu’en temps de normalité. Cette vision semble avoir été partagée par les autorités de la Transition et celles du pouvoir actuel qui n’ont pas renoncé aux programmes de filets sociaux. Bien au contraire, elles en ont fait aussi une priorité.
Ainsi, les activités de Protection Sociale Adaptative proposées par le présent appui technique de la Banque mondiale favoriseront le développement de filets sociaux et d’instruments nationaux susceptibles de mieux prendre en compte les notions d’adaptabilité et de résilience.

Philippe Martin>
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici