L’Union nationale des établissements privés laïcs (UNEEPL) organise du 28 au 30 juillet 2016 à Ouagadougou, son 13 e Congrès ordinaire, sous le thème: ” Entreprendre dans le secteur privé de l’éducation au Burkina Faso: défis et perspectives”.

pierr zougranna
Le président du comité d’organisation, Désiré Nacoulma, a expliqué le choix du thème. A l’en croire, il vise à sensibiliser les fondateurs d’établissement sur les opportunités du secteur, les défis qui les attendent et les outiller pour une gestion plus professionnelle de leurs établissements, au bénéfice des élèves, des étudiants et des travailleurs du domaine.

Le président de l’UNEEPL, Issa Compaoré, a déclaré que l’enseignement privé burkinabè occupe environ 85% des effectifs au préscolaire, 15 % au primaire, 40 % au post-primaire et environ 25 % au supérieur. Selon lui, le privé se soucie de la qualité de l’enseignement, en apportant des innovations chaque année. De son avis, les mesures ont été prises pour l’amélioration de la qualité de l’éducation et cela a entrainé des évolutions.
Pour Issa Compaoré, l’UNEEPL s’est construite dans le pluralisme et reste toujours à la disposition de la population pour aider à résoudre les préoccupations communes.

M. Compaoré a parlé des acquis enregistrés, depuis 2013, en relevant la signature de la convention collective, la signature d’une convention de formation avec l’INFTS, la gestion du continuum et la convention d’affectation des élèves au secondaire. A l’entendre, le bureau de l’UNEEPL sera renouvelé à l’occasion de ce congrès.
Le patron du 13 e congrès, Benoit Ily a salué les actions des chefs et des fondateurs et d’établissement.

Le représentant du ministre de tutelle, Pr Tanga Pierre Zoungrana, a aussi encouragé les responsables d’établissement. Puis, il les a appelés à travailler dans la dignité, l’intégrité et la paix.

Félicité Sawadogo
Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.