Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé , le 15 janvier 2017 sur l’Avenue Kwame Nkrumah à Ouagadougou, la cérémonie d’hommage aux victimes de l’attentat terroriste du 15 janvier dernier.KABOR

La cérémonie a commencé par une marche silencieuse, partie du rond-point des Nations unies à Splendid hôtel et au restaurant le Cappuccino, avec la participation du Premier ministre Paul Kaba Thieba, des membres du gouvernement, du maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, des parents et amis des victimes.

Puis, elle a été marquée par le dévoilement de la stèle érigée sur laquelle sont mentionnés les noms de toutes les victimes. .

Le représentant des parents des victimes, Pascal Lankoandé, a déclaré que la plus grande victoire sur le terrorisme est de ne pas céder à la peur. Selon lui, la meilleure réponse, c’est de prendre un avion, un train, un car, un taxi « pour venir déguster un Cappuccino dans un Burkina Faso plus splendide ».

Le Président du Faso, Roch Kaboré a renouvelé sa solidarité et sa compassion aux familles éplorées, aux blessés et aux personnes enlevées par les terroristes.
Ainsi a-t-il condamné les actes « ignobles » commis par ses derniers, avant de montrer sa détermination à lutter contre ce fléau, qui de son avis, fait honte à notre civilisation.
« Ce défi sécuritaire qui se présente à nous, nous interpelle également sur la nécessité de prendre toutes les dispositions pour sécuriser notre pays et nos concitoyens », a avancé le président du Faso.

Roch Kaboré a appelé à une large coalition internationale pour lutter contre les ennemis de la démocratie, le terrorisme, le grand banditisme et la criminalité transfrontalière pour un monde plus sûr, plus solidaire et plus prospère
A noter que l’attentat terroriste du 15 janvier 2016 sur l’Avenue Kwame Nkrumah avait entrainé 30 morts et de nombreux blessés.

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.