Le présidium au cours de la cérémonie de passation de charge du commandement du SP- CPSA

Le ministre de l’Agriculture et de l’aménagement hydraulique a procédé ce lundi 23 janvier 2016, ici à Ouagadougou, au transfert des charges de la mise en œuvre du programme Priorité Résilience Pays (PRP). Le Secrétariat Permanent de la Coordination des Politiques du Secteur Agricole (SP- CPSA) a passé le témoin au Secrétariat Exécutif du Conseil National de Sécurité Alimentaire (SE-CNSA).

Le présidium au cours de la cérémonie de passation de charge du commandement du SP- CPSA
Le présidium au cours de la cérémonie de passation de charge du commandement du SP- CPSA

La cérémonie de passation s’est déroulée dans le cadre de la visite des dirigeants du bureau régional de l’USAID / Sahel et du personnel technique venu examiner la performance des programmes de résilience du Burkina Faso dans le Sahel.

Le ministre de l’Agriculture a rappelé que la vision des Priorités Résilience Pays (PRP) est de faire en sorte qu’ « à l’horizon 2035, la pauvreté des populations burkinabè et la vulnérabilité de leurs moyens de subsistance sont réduites de moitié et elles jouissent d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle  durable ». Pour y arriver, l’Etat burkinabè compte aussi sur ces partenaires techniques et financiers.

30 millions de francs CFA

L'un des moments forts de la cérémonie
L’un des moments forts de la cérémonie

L’ambassadeur américainAndrew John, chef de file des partenaires techniques et financiers a souhaité que tous puisse œuvrer à l’atteinte des objectifs fixés par la politique de résilience. Car dit-il « c’est ensemble, à travers des synergies d’actions que nous pourrions venir à bout de l’insécurité alimentaire, et aider les couches sociales vulnérables ».

Séance tenante, et pour joindre l’acte à la parole, Andrew John a annoncé que son pays apportait une contribution de 93 millions de Fcfa à l’Etat burkinabè. Aussi,la direction régionale de USAID/ Sahel par la voix de sa directrice Lisa Franchetta également annoncé qu’elle apporte son soutien au gouvernement burkinabè à hauteur de 30 millions de Fcfa.

La nouvelle équipe en charge des Priorités Résilience Pays – Burkina,  a dit mesurer l’ampleur de la charge qui les attend. Elle a promis tout mettre en œuvre afin d’aboutir aux résolutions des engagements contenus dans la feuille de route à eux confiée.

50% des populations pauvres

L'assistance au cours de la cérémonie de passation de charge
L’assistance au cours de la cérémonie de passation de charge

Pour le représentant des organisations professionnelles agricoles, Marc Gansonré, la solution des crises alimentaires dans les familles et ménages passe par une stratégie de valorisation des produits locaux dont la gestion sera confiée aux producteurs eux-mêmes. Il a plaidé que la priorité des engagements soit accordé aux produits des producteurs burkinabè. Il souhaite également que l’achat des produits soit effectué directement auprès des organisations de producteurs.

Les populations cibles des PRP sont reparties dans toutes les régions du Burkina Faso et sont estimées à 10 872 289 personnes. Pour le quinquennat 2015-2020, les actions du gouvernement avec l’appui des partenaires concerneront 50% des populations pauvres et très pauvres soit 5 500 000 personnes.

Le ministre de l’Agriculture a expliqué que l’objectif est de réduire structurellement et de manière durable la vulnérabilité alimentaire et nutritionnelle de 50% des populations pauvres. Ce qui représente environs 700 000 ménages.

Joachim Batao

Burkina Demain

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici