Le présidium de la cérémonie de présentation du bilan d'activités en 2016 du ministère de la culture

Le ministère de la Culture, des arts et du tourisme a présenté à la presse le jeudi 2 février 2017 à Ouagadougou le bilan de ses activités de l’année 2016. C’était en présence du ministre Tahirou Barry et des membres de son cabinet.

Le présidium de la cérémonie de présentation du bilan d'activités en 2016 du ministère de la culture
Le présidium de la cérémonie de présentation du bilan d’activités en 2016 du ministère de la culture

«Mieux structurer et soutenir les industries culturelles et touristiques », telle est la mission assignée par le programme présidentiel à Tahirou Barry et son équipe. Pour l’atteinte de ces objectifs, le ministère à mis en place un programme d’actions prioritaires 2016.

Celui-ci a expliqué que l’ensemble des missions qui leur ont été confiées, lui et son équipe se sont évertués à leur mise en œuvre. Il a affirmé que des acquis majeurs ont été engrangés au cours de l’année 2016. Toutefois, il a dit reconnaitre que des insuffisances ou difficultés restent à combler.

En ce qui concerne les acquis, des points bien sûr non exhaustifs, méritent d’être noter. Ainsi, en matière d’amélioration de la gouvernance des secteurs, on peut citer la tenue de rencontres de concertation entre le ministère et les représentants de toutes les filières de la culture et du tourisme,la mise en place de la commission nationale des arts pour l’opérationnalisation du statut des artistes, l’organisation de la 4e édition de la rencontre annuelle administration-secteur privé de la culture etc.

En matière du tourisme, on note l’organisation du SITHO après deux interruptions d’éditions, la participation à des salons internationaux comme le FITOUR de Madrid, le lancement du processus de classement des restaurants et hôtels, la validation des études sur la stratégie marketing de la destination Burkina Faso et le programme de renforcement de l’attractivité touristique de la zone de l’ouest.

La tenue des trésors du Faso dans les 13 régions du pays fait partie des grands acquis de cette année 2016.  Elle a permis de décerner 183 trophées et un accompagnement financier de près de 15 millions de f cfa, aux différents acteurs du secetur.

S’agissant, des insuffisances, le ministre Tahirou Barry dira que la mise en place tardive des instances de son département, ajouté au retarddu budget de l’Etat gestion 2016  et l’adoption du nouvel organigramme ont « freiné le rythme d’exécution des nos activité ».

En plus de cela, il a fait observé que la situation sécuritaire nationale et sous régionale a porté un coup dur dans les domaines du voyage, de la restauration, des hébergements, de l’organisation d’événementiel….

A quelque semaine de la tenue du Fespaco le ministre a laissé entendre que tout est entrain d’être mise en œuvre pour la réussite de l’évènement. Sur la question de l’engouement, pour Tahirou il n’y a pas de souci à se faire. Et d’ajouter comme preuve que 7000 invitations sont sur la table du comité d’organisation pour examen.

Le ministre a également affiché les ambitions de son département pour cette année 2017. En effet, en terme de perspective, Barry et son équipe compte développer l’entreprenariat, réhabiliter et aménager des infrastructures culturelles et touristiques, réaliser des monuments et mémorial. Ils veulent tenir avec succès le Fespaco 2017, et enfin faire la promotion des valeurs identitaires afin de sauvegarder notre patrimoine culturel.

Joachim Batao

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.