Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le 14 février 2017 à Ouagadougou, le président de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) Dr Okey Oramah . afri

A sa sortie d’audience, Dr Oramah a dit avoir parlé des questions d’industrialisation, d’énergie solaire et du développement du chemin de fer devant permettre au Burkina Faso, de connections avec d’autres pays de la sous-région, autres que la Côte d’Ivoire.
Il a réaffirmé l’intention de son institution à accompagner la mise en œuvre du Programme national de développement économique et social (PNDES).

Son objectif, aider les entreprises locales à effectuer des transits , en construisant des infrastructures de stockages, en améliorant les infrastructures de transport qui permettront de réduire les coûts des échanges entre le Burkina Faso et les pays limitrophes.

«La durée de la concrétisation de ces projets est alignée sur celle du PNDES. Pendant notre séjour, nous allons rencontrer différentes parties prenantes, les différents membres du gouvernement également, pour voir comment, ensemble, on peut concrétiser ces projets dans la durée limite du PNDES (2016-2020) », a-t-il dit.

A l’entendre, le Burkina Faso qui est un pays enclavé a besoin de beaucoup d’infrastructures logistiques pour assurer ses nombreux échanges avec ses voisins.

Joachim Batao
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.