Lors d’une conférence de presse, ce jeudi 16 février 2017, Donald Trump a annoncé la nomination d’Alexander Acosta au poste de secrétaire au Travail. Il remplace à ce poste, Andrew Puzder, qui a retiré mercredi sa candidature, plombée par des révélations sur d’anciens épisodes de sa vie personnelle. Acosta

La nomination de ce PDG d’un groupe de restauration rapide devait bientôt faire l’objet d’un vote au Sénat, mais certains républicains avaient manifesté leur volonté de ne pas la soutenir. Le retrait de Puzder, près d’un mois après l’investiture, est une humiliation pour le président républicain qui n’a toujours pas son équipe complète en place, en raison, entre autres, de l’obstruction sans précédent de l’opposition démocrate au Sénat.

En nommant Alexander Acosta, Trump essaye de calmer les inquiétudes sur l’instabilité de son administration. Acosta est actuellement le doyen de l’Université internationale de droit de Floride et un ancien membre du Bureau national républicain des relations au travail. S’il est confirmé par le Sénat, il deviendrait le premier membre de l’équipe Trump à avoir des origines hispaniques. Ses deux parents sont des immigrés cubains.

Diplômé en droit d’Harward, Acosta a occupé, sous l’administration Bush, la position de ministre adjoint de la Justice au département des droits civiques.

Anderson Koné
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.