Les festivités de la célébration de la fête de l’indépendance du Burkina Faso se tiennent cette année 2018 à Manga, chef- lieu de la région du Centre-sud. A cet effet, le dispositif sécuritaire mis en place sur la centaine de kilomètre que  compte le trajet Ouaga-Manga que nous avons observé lors de notre voyage ce dimanche 9 décembre nous parait rassurant. Les forces de sécurités et les postes de contrôle prouvent à souhait que la question sécuritaire a été mise au cœur de l’organisation de cette fête.

Jamais le Burkina Faso n’a été éprouvé sur l’aspect sécuritaire comme cette année 2018. La recrudescence des attaques ont malheureusement effrité l’engouement des populations  aux manifestations de grande masse.

Toutefois, force est de reconnaître que nos forces de l’ordre sont en train de réussir à ramener la sérénité dans ce domaine. L’exemple en date est la sécurisation durant la semaine du SIAO 2018, en octobre dernier.

Pour la célébration de ce 11 décembre 2018 dans la cité de l’Epervier, ils sont aussi sur le point de réussir la sécurisation également des personnes. En effet, le dispositif déployé pour garantir une fête passible durant ces jours de célébration du 11 décembre sur l’axe Ouaga -Manga est de notre avis rassurant.

De notre départ à Ouaga, c’est un contrôle par un agent de force de l’ordre qui a été imposé à tous les passagers du minibus, vu que nous faisions partie d’un cortège. Alors que nous avions déjà pris place il nous demande de descendre afin qu’il puisse procéder à un contrôle de présence. « On ne sait pas qui est qui » lance-t-il avec un air de plaisanterie.

Juste à la sortie de Ouaga, la présence des éléments postés par endroit attire déjà l’attention. Des patrouilles faisant des va-et-vient sont aussi perceptibles durant tout le trajet.

Ce qui est aussi impressionnant, c’est la distance de positionnement d’une troupe à une autre. Impossible de parcourir environs 5 kilomètres sans en apercevoir.  Et cela sur toute la distance de Ouaga à Manga. Les éléments postés sont appuyé par un char juste à quelques mètres des éléments.

Un dispositif vraiment dissuasif et qui rassure si besoin en était toute personne en partance pour Manga. Et cela est à saluer de notre avis.

Joachim Batao

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.