Dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance,  des fils de la région du Centre-sud ont  eu leurs mérites reconnus par la Nation. La cérémonie de décoration tenue ce mardi 10 décembre à la place de la nation a été présidée par le gouverneur de la région du Centre-sud, Karim Segda.

               

C’est dans la matinée de ce mardi 10 décembre 2018 à Manga,      ville hôte de la fête de l’indépendance cette année, que les récipiendaires de ladite région ont été décorés par l’ordre du mérite lors d’une cérémonie solennelle.

Au cours de cette cérémonie de décoration, 107 récipiendaires  ont vu leurs mérites reconnus par la Nation pour « travail excellent » abattu dans leurs domaines respectifs.

Parmi ces récipiendaires, il faut le souligné, 31 personnes ont mérité la médaille d’honneurs des collectivités locales,  22 ont été fait chevaliers de l’ordre national désormais « Etalons », les 38 personnes, elles, ont reçu des médailles de l’ordre du mérite et 16 autres ont à leur tour reçu  la décoration dans des ordres spécifiques.

« Je fais tout ce que je peux tant du côté physique que spirituel pour apporter ce que j’ai à ma nation. Et c’est pour cette raison que j’ai été décoré », a laissé entendre le pasteur Patrice Tiendrebéogo, président de la télé El-Bethel, qui a reçu à lui seul une médaille d’honneur et une médaille du chevalier de l’ordre national (Etalon).

A en croire Modeste Yerbanga, président du conseil régional du centre sud, lorsque la Nation reconnait le bon travail de quelqu’un en lui décernant une médaille, il convient alors de redoubler d’effort pour mériter d’avantage la reconnaissance de cette nation. Donc, a-t-il ajouté, c’est une interpellation pour nous à persévérer dans ce sens.

26 ans de service

«J’ai sillonné pendant 26 ans dans 43 provinces sur les 45 du Burkina dans le cadre du travail. Et c’est une fierté pour moi de voir que l’Etat reconnait le mérite de certaines personnes », a martelé Mme Françoise Naon/ Zoungrana, directrice générale en charge de l’agriculture dans le centre sud, fait chevalier de l’ordre national.

Tant qu’on vit, rassure un récipiendaire de la commune de Po, on est prêt à travailler pour le Burkina. La nation peut toujours compter sur nous, assure-t-il.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici