Nommé le 21 janvier dernier, le Premier ministre Marie Joseph Christophe Dabiré sera ce lundi 18 février 2019 devant le Parlement pour sa déclaration de politique générale. Conformément à l’article 63 de la Constitution qui stipule que «Dans les trente jours qui suivent sa nomination, le Premier ministre fait une déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale». Cette déclaration, toujours selon les dispositions constitutionnelles, «est suivie de débats et donne lieu à un vote».

Au regard de la configuration actuelle de l’Assemblée nationale dominée par les députés MPP et de leurs alliés des partis alliés, Christophe Dabiré ne risque pas grand-chose pour sa déclaration de politique générale attendue pour ce lundi 18 février.

«s’acquitter d’un agréable devoir»

Cette déclaration intervenant dans un contexte sécuritaire toujours préoccupant, l’on imagine que la question dominera les débats.

«Ce lundi 18 février 2019, je vais m’acquitter d’un agréable devoir, celui de présenter ma déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Cet exercice républicain est une occasion pour moi, de dérouler la feuille de route de mon gouvernement afin d’avoir le quitus des représentants du Peuple pour mettre en œuvre le Programme de société de Son Excellence le Président du Faso. Tout en comptant sur l’accompagnement de tous les Burkinabè dans la conduite de cette mission qu’il a plu au Président du Faso de me confier, je vous donne donc rendez-vous demain à partir de 10h», a indiqué le Premier ministre Dabiré ce dimanche sur sa page Facebook.

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.