Les responsables de la CODER face à la presse ce vendredi

S’il y a une organisation qui suit de près la question de la réconciliation nationale, c’est bien la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) qui en a en a fait depuis 2016 son cheval de bataille, sa raison d’existence. Ses responsables se sont prononcés ce vendredi sur le processus de réconciliation engagé sous la houlette du ministre d’Etat Zéphirin Diabré. C’était au cours d’un point de presse. 

Les responsables de la CODER face à la presse ce vendredi

Si les principaux animateurs de la conférence, en l’occurrence Ablassé Ouédraogo, président de Le Faso autrement et Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDD) ; se félicitent de l’action de Zéphirin Diabré, ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale ; ils exhortent le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à tenir jusqu’au bout ses engagements.

Ils évoquent notamment la tenue dans le premier semestre de 2021 des larges concertations, et du forum pour le dialogue national inclusif, qu’ils souhaitent sincères et ouverts.

Et de rappeler leur vision de ce processus de réconciliation nationale qui ne devrait pas, à écouter le patron de l’UNDD, occulter la justice transitionnelle s’il ne veut pas s’éterniser en empruntant uniquement la voie de la justice classique. 

Aziz Yoda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici