Les officiels à l'ouverture du deuxième congrès de la NAFA

La question de la paix et stabilité socio-économique au Burkina, au moment où l’on parle beaucoup de réconciliation nationale, préoccupe à la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) qui y a consacré le thème de son deuxième congrès tenu ce samedi même à Ouagadougou, avec la présence à l’ouverture de leaders de partis amis dont Zéphirin Diabré de l’UPC, par ailleurs ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Les officiels à l’ouverture du deuxième congrès de la NAFA

«Paix et stabilité socio-économique du Burkina Faso: Quelles contributions de la NAFA». C’est le thème du deuxième congrès de la NAFA qui s’est tenu ce samedi 27 mars 2021 à Ouagadougou.

L’évènement qui a eu pour théâtre d’opérations le Centre national cardinal Paul Zoungrana, a mobilisé militants, sympathisants et responsables du parti venus d’horizons divers ; responsables de partis amis, responsables coutumiers et religieux.

« L’occasion nous est donnée pour ce deuxième congrès de faire une analyse critique et objective des trois années de fonctionnement de notre parti et d’en dégager des perspectives pour une NAFA forte plus forte au service du Burkina Faso», a indiqué à l’ouverture des travaux,  le président de la NAFA, le professeur Hamadou Hama Dicko.

Eric Bassolé

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici