L’ambassadeur du Burkina Faso à Paris, Alain Ilboudo a protesté contre le traitement tendancieux de l’info sur le massacre de Solhan par le journaliste Vincent Hervouet d'Europe 1

Dans une lettre  dont une copie est parvenue à notre rédaction, l’ambassadeur du Burkina Faso à Paris, Alain Ilboudo proteste  contre le traitement tendancieux de l’information sur le massacre de Solhan dans une chronique du journaliste Vincent Hervouet d’Europe 1. «L’analyse» caricaturale de Monsieur Vincent Hervouet a pour seul but de distordre volontairement l’information, sans tenir compte du nécessaire équilibre dans le traitement de toute information», peut-on lire dans cette lettre de son Excellence Ilboudo.

L’ambassadeur du Burkina Faso à Paris, Alain Ilboudo a protesté contre le traitement tendancieux de l’info sur le massacre de Solhan par le journaliste Vincent Hervouet d’Europe 1

 «La zone des 3 frontières est sans sanctuaire, l’armée burkinabè est une armée de papier, ses supplétifs sont des cibles, l’Etat n’existe plus, le gouvernement n’est rien», indiquait entre autres le journaliste Vincent Hervouet dans une chronique sur Europe 1 relativement au massacre de Solhan.

Cette façon de traiter l’info ne passe chez l’ambassadeur du Burkina Faso à Paris Alain Ilboudo qui dans une lettre adressée au média français, note que Vincent Hervouet a manqué de courtoisie vis-à-vis du chef de l’Etat burkinabè et a fait preuve de légèreté dans le traitement de l’information en donnant à entendre un «commentaire sensationnel, alarmiste et tendancieux », qui dit-il, ignore les efforts des autorités burkinabè et des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Lettre Protestation Europe1

Christian Tas

 Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici