Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré est le nouveau ministre de la défense et des anciens combattants

A la faveur du léger remaniement gouvernemental de ce mercredi 30 juin, le président Roch Marc Christian Kaboré s’est attribué le portefeuille du ministre de la défense et des anciens combattants. Pourquoi cette prise en main du haut commandement militaire ?, pourrait-on légitimement se demander. Si l’on pouvait déjà avoir des prémisses de réponses dans la dernière adresse solennelle du chef de l’Etat à la Nation le 27 juin dernier, l’on a en sait un peu plus à l’issue de la rentrée gouvernementale de ce jeudi matin.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré est le nouveau ministre de la défense et des anciens combattants

Face à la presse, le Premier ministre a expliqué en substance que cela relevait de la volonté du Président du Faso de restaurer la confiance entre les acteurs de l’armée et entre les acteurs de l’armée et le Peuple burkinabè. Le PM Christophe Dabiré a parlé de réorganiser les choses pour plus d’efficacité sur le terrain.

Pour le reste, à l’entendre, le président du Faso a été on ne peut clair dans son adresse à la Nation du dimanche 27 juin 2021.

Morceaux choisis de cette adresse pour vous à titre de rappel :  «Au regard des enjeux liés à la situation sécuritaire d’ensemble, j’ai décidé, en ma qualité de Chef Suprême des armées, de prendre toutes les mesures idoines qu’exige la circonstance pour :

-rétablir la confiance, avec notre Peuple, dans le secteur de la sécurité ;

-adapter notre stratégie aux nouvelles réalités du terrain, en revoyant la doctrine d’emploi des Volontaires pour la Défense de la Patrie, et en améliorant la rapidité d’intervention pour les opérations aériennes et terrestres menées par nos troupes ;

-consolider l’efficacité, l’unité et la cohésion du commandement, dans le respect de la discipline militaire qui a toujours fait la force des armées ;

-renforcer la collaboration entre les populations, les Forces de Défenses et de Sécurité et les Volontaires pour la Défense de la Patrie pour une meilleure défense populaire de notre pays».

Ceci étant, les regards sont désormais tournés vers les opérations sur le terrain pour assurer plus efficacement la sécurité des Burkinabè sur le terrain. 

Salomé Bayala

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.