L’utilisation des Autorisations spéciales d’exportations (ASE) des céréales que sont le mil, le maïs, le sorgho, et le niébé, leur délivrance a été suspendue depuis le 1er janvier 2021. Nonobstant cette mesure, certains commerçants continuaient d’organiser la sortie des céréales hors du territoire
Cela peut être l’une des explications de la flambée des prix des céréales sur le marché. Il s’agit de leur exportation frauduleuse diminuant de ce fait l’offre et renchérissant les prix de vente dans les marchés et yaars.

L’utilisation des Autorisations spéciales d’exportations (ASE) des céréales que sont le mil, le maïs, le sorgho, et le niébé, leur délivrance a été suspendue depuis le 1er janvier 2021. Nonobstant cette mesure, certains commerçants continuaient d’organiser la sortie des céréales hors du territoire

Face à la situation, dans ce communiqué parvenu à notre rédaction, le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat Harouna Kaboré ; il est interdit l’exportation de céréales du pays, même avec autorisations spéciales, compte tenu des pratiques frauduleuses de certains commerçants. Lisez plutôt le communiqué.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.