Au cours de son conseil de ce mercredi 22 septembre 2021, le gouvernement burkinabè a examiné un rapport relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification des accords de Crédits  conclus le 14 juillet 2021 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement du Projet de déploiement du solaire à large échelle et électrification rurale (SOLEER). D’un coût d’environ 93 milliards, la mise en œuvre de SOLEER est envisagée pour la période 2022-2026. Extrait du compte rendu du conseil des ministres y relatif.

«Le troisième rapport est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification des accords de Crédit n°6919-BF, Crédit n°TF0B5740, Don GIF n°TF0B5740 et Don n°TF0B5738 conclus le 14 juillet 2021 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement du Projet de déploiement du solaire à large échelle et électrification rurale (SOLEER).

Le financement de ces accords est composé ainsi qu’il suit :

–  Accord de Don n°TF0B57382 : Fonds pour les technologies propres à hauteur de 2 millions USD, soit environ 1,100 milliards F CFA ;

–  Accord de Don GIF n°TF0B5740 : Mécanisme mondial de financement des infrastructures, à hauteur de 700 000 USD, soit environ 413 millions F CFA ;

–  Accord de Crédit n°6919-BF : Association internationale de développement, à hauteur de 75 millions USD, soit environ 41,250 milliards F CFA ;

–  Accord de Crédit n°TF0B5740 : Fonds pour les technologies propres, à hauteur de 91 millions USD, soit environ 50,050 milliards F CFA.

Ce projet a pour objectif d’accroître l’accès aux services d’électricité dans certaines zones rurales et la disponibilité de l’énergie solaire au Burkina Faso par la mobilisation des financements privés.

La mise en œuvre de ce projet permettra de soutenir l’électrification d’environ 300 nouvelles localités dans les zones rurales, le raccordement de 120 000 ménages, micro, petites et moyennes entreprises et infrastructures communautaires (écoles, centres de santé, entre autres).»

Source : Compte rendu du Conseil des ministres du 22 septembre 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.