Une vue d'ensemble des participants de la 2ème session ordinaire de l’année 2021 du Conseil d’Orientation Stratégique (COS) du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF)

Le Premier ministre Christophe Dabiré a présidé ce vendredi 12 novembre à la Primature la 2ème session ordinaire de l’année 2021 du Conseil d’Orientation Stratégique (COS) du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF).  Au menu des travaux : Bilan global et perspectives du PUS-BF.

C’est le Premier ministre Christophe Dabiré qui a présidé les travaux de la session

Dans son mot d’ouverture ce vendredi de la 2ème session ordinaire de l’année 2021 du Conseil d’Orientation Stratégique (COS) du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF) ; le Premier ministre Christophe Dabiré a souligné l’importance de ladite session.

« La rencontre d’aujourd’hui est d’une importance capitale car le PUS-BF arrive à terme à la fin de cette année 2021. Nous sommes donc à une année charnière, une période au cours de laquelle le devoir nous interpelle à mener avec objectivité et sans complaisance la réflexion sur les perspectives de ce programme», a-t-il relevé.

Taux d’exécution physique global de 62,4%

Le taux d’exécution physique global se situe à 62,4% avec 1 379 actions exécutées sur 2 210 programmées. Ce taux est passé de 48% en 2017 à 66,17% en 2020, soit une variation de 18,17.

Du point de vue financier, sur la base des engagements, un montant total de 331 245 957 000 F CFA a été investi dans la mise en œuvre du PUS-BF sur la période 2017-2020 sur un budget prévisionnel de 704 653 392 510 F CFA, soit un taux d’exécution financière de 47%.

Par ailleurs, 370,73 milliards de F CFA ont été mobilisés auprès des PTF pour la mise en œuvre des projets en appui à la mise en œuvre du PUS-BF (appuis budgétaires, projets du Fonds de consolidation de la paix et projets d’urgence de la Banque mondiale).

Orientations sur les perspectives du PUS-BF

Outre le bilan global, la session a permis de prendre des  décisions et orientations relatives aux perspectives  du PUS-BF. Car il faut se rendre à l’évidence qu’en dépit des nombreux investissements réalisés dans la célérité grâce aux ressources mobilisées dans le cadre du programme et à la prise du décret d’allègement des procédures de passation des marchés dans les zones concernées, la récurrence des attaques rappellent chaque jour que les préoccupations en matière de consolidation de la paix et de cohésion sociale restent d’actualité.

Dans ce contexte, de nouvelles orientations s’avèraient nécessaires pour mieux répondre aux attentes des populations et relever le niveau du développement dans les zones touchées par le terrorisme.

Et à entendre le PM Dabiré, l’axe I du Programme national de développement économique et social (PNDES) 2021- 2025 intitulé « consolider la résilience, la sécurité, la cohésion sociale et la paix » vise à renforcer la résilience des populations et des communautés au risque de basculement dans la radicalisation et l’extrémisme violent.

Cela vient appuyer l’engagement qu’il avait déjà pris dans son discours sur l’Etat de la nation en mars dernier de redynamiser le Programme d’urgence pour le Sahel au Burkina Faso sur le prochain quinquennat en vue d’intensifier ses actions.

Les travaux ont été également marqués par des présentations portant sur le projet de rapport consolidé du PUS-BF, le projet de rapport de l’état d’avancement du programme au 30 septembre 2021 et le projet de document du PUS-BF II.

Résolutions et recommandations

Deux résolutions ont été prises et deux recommandations, formulées.

Résolutions

Résolution 1 : Adoption du projet de rapport consolidé 2017-2020 du PUS-BF ;

Résolution 2 : Adoption du rapport d’avancement du PUS-BF au 31 octobre 2021 ;

Recommandations

Recommandation 1 : Reconduction de la mesure d’allègement sur la procédure de passation et réception des marchés.

Recommandation 2 : Adoption du projet de note d’orientation du PUS-BF 2021-2025 et sa soumission au Gouvernement pour adoption.

 

Christian Tas

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.