Si les choses se passent comme le 7 septembre 2021 au stade de Marrakech, les Fennecs ont du souci à se faire face aux Etalons ce mardi au stade de Blida

Pour le Burkina Faso en plein doute avec la multiplication ces derniers temps des attaques terroristes meurtrières ; la consolation pourrait venir d’Alger où les Etalons affronteront ce mardi au stade Mustapha Tchaker de Blida les Fennecs dans l’ultime match du groupe A des éliminatoires zone Afrique de la coupe du monde Qatar 2022.

Si les choses se passent comme le 7 septembre 2021 au stade de Marrakech, les Fennecs ont du souci à se faire face aux Etalons ce mardi au stade de Blida

Avec la dégradation inquiétante de la situation sécuritaire du pays, sans doute beaucoup de Burkinabè n’auront pas l’oreille, encore moins le cœur au dernier match que les Etalons disputent ce mardi à Alger contre les Fennecs, avec lesquels ils sont encore course pour la conquête de l’unique ticket qualificatif dans le groupe A.

Mais, une chose est sûre : si la bataille tant espérée au stade de Blida devrait tourner à l’avantage des Etalons, ce sera une grande consolation pour le pays en ces temps d’incertitude.

Evidemment, avec l’avance des 2 points et l’avantage de jouer sur ses propres installations devant leur public, les Fennecs partent favoris dans cette ultime explication.

Pour autant, si les Etalons jouent comme ils l’avaient fait le 7 septembre dernier lors de la première confrontation à Marrakech où ils avaient arraché un héroïque match nul 1-1, les Fennecs pourraient se faire des soucis, surtout si les nôtres  se montrent plus réalistes aux avant-poste et impeccables à l’arrière avec le retour de l’imprenable gardien de but Hervé Kofi.

Il suffit que les Etalons l’emportent, ne serait-ce que par un petit but d’écart pour prendre la tête du groupe A avec 14 points. Un match nul, aussi héroïque soit-il, ne fera pas notre affaire, contrairement aux Algériens qui pourraient bien s’en contenter.  Tout est possible en football. Les Etalons peuvent réaliser l’exploit à l’issue de cette bataille de Blida. Impossible n’est pas Etalons, dit-on. Alors, que les Etalons l’emportent à Alger !

Christian Tas

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.