Décédé le 16 Janvier 2022 à l’âge de 74 ans, des suites de maladie, Hippolyte Lohami Sinkondo, agent de police nationale à la retraite, a été inhumé dans la soirée de ce lundi 17 Janvier 2022 dans son village natal, à Bansié, commune de Boni.

Hippolyte Lohami Sinkondo, agent de police nationale à la retraite, a été inhumé dans la soirée de ce lundi 17 Janvier 2022 dans son village natal, à Bansié, commune de Boni

L’homme dont on pleure aujourd’hui la disparition, est né en 1948 à Bansié (Boni). C’est une forte mobilisation de parents, amis, collègues qui a conduit l’ancien policier à sa dernière demeure.
Côté autorités, étaient présents le maire de la commune de Boni, Clément Sinkondo et ses adjoints, l’ancien maire, Yazon Boue, de Houndé, des conseillers municipaux de Houndé et de Boni. Le commandant de la brigade de la gendarmerie nationale, le directeur provincial de la police nationale du Tuy.
Recruté militaire en 1967 puis libéré en 1969, le regretté Hippolyte Lohami Sinkondo est rappelé à la garde républicaine en 1969 sous le matricule 119971N. Il est incorporé dans la police nationale en 1985 et a servi à Dori de 1969 à 1980.
De 1980 à 1984, il est affecté au commissariat de Fara, ensuite au CPD de Bia de 1984 à 2000.
Il reçoit une affection au PPF de Hamelé en 2000 ou il servira jusqu’à sa retraite en 2001.
Durant sa riche carrière professionnelle et pour son ardeur au travail « Chef Sinkondo » a été médaillé d’honneur de la police en 2000.
Il a été admis à la retraite en 2001 et était membre du Conseil provincial des retraités du Tuy depuis 2021.
« Hippolyte Lohami Sinkondo » laisse derrière lui une veuve, onze (11) enfants et de nombreux petits fils. Paix à l’âme du défunt Hippolyte Lohami Sinkondo !

Gafoura / Houndé
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.