L’on en sait un peu plus sur les résolutions du sommet virtuel de la Communauté des Etats ouest africains (Cédéao) de ce vendredi. Les participants ont, comme il fallait s’y attendre, condamné fortement le coup d’état du 24 janvier 2022 au Burkina Faso et exprimé leur vive préoccupation face à la recrudescence des putschs dans la région.

En plus de suspendre le pays des instances de l’organisation régionale, ils ont demandé la restauration immédiate de l’ordre   constitutionnel par les militaires et les a exhortés à rester républicains en se focalisant sur le rôle de défense de l’intégrité territoriale du pays.

Et de réaffirmer leur engagement à maintenir la tolérance zéro à l’accession au pouvoir par des moyens anti- constitutionnels tels qu’inscrit dans le protocole additionnel de 2001 relatif à la promotion de la démocratie et la bonne gouvernance.

Burkina Demain

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.