Photo de famille des membres du Réseau des journalistes économiques pour l’Afrique de l’Ouest et des officiels

En Afrique de l’Ouest, le rôle et l’apport du Bureau sous- régional de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) n’ont jamais été aussi importants que dans ce contexte délicat de relance économique post-Covid-19.  Consultant, conseiller, bras technique et parfois opérationnel pour les Etats de la région sur les statistiques économiques, l’intégration régionale, la dynamique démographique pour le développement et le développement durable ; le Bureau Afrique de l’Ouest de la CEA dresse ces 15 et 16 février 2022 à Lomé, au Togo, son bilan 2021 aux journalistes économiques.

Le présidium à l’ouverture des travaux de concertation

‘’Réalisations du Bureau sous- régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA en 2021 et perspectives’’. C’est autour de ce thème que responsables et cadres du Bureau sous- régional pour l’Afrique de l’Ouest échangent, ces 15 et 16 février 2022 à Lomé, au Togo, avec les membres du Réseau des journalistes économiques pour l’Afrique de l’Ouest.

Avant l’avènement de la pandémie à Coronavirus, Bureau sous- régional de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) était déjà un acteur clé des initiatives et processus de développement économique et social de la région.

Et aujourd’hui, dans ce contexte délicat de relance économique post-Covid-19, le rôle et l’apport du Bureau sous- régional de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) n’ont jamais été aussi importants dans l’accompagnement des Etats.

’appuyer le développement inclusif et durable des pays de l’Afrique de l’Ouest’’

Ngone Diop, directrice du BSR/AO de la CEA, a évoqué les axes d’intervention

En ouvrant les échanges avec les journalistes ce mardi matin, la directrice du BSR/AO de la CEA, Ngone Diop a évoqué les différents domaines de l’organisation qui joue à la fois auprès des Etats et des organismes partenaires le rôle de consultant, conseiller, bras technique et parfois opérationnel notamment sur les statistiques économiques, l’intégration régionale, la dynamique démographique pour le développement et le développement durable.  Les données fiables qu’offre la CEA Afrique de l’Ouest sont essentielles pour la conduite et la réussite des processus majeurs de développement comme la relance économique post-Covid-19, la vision 2050 de la CEDEAO, les Objectifs de développement durable (ODD), la Zone de libre échange continental (ZLECAf).

‘’ Le mandat du Bureau est d’appuyer le développement inclusif et durable des pays de l’Afrique de l’Ouest en renforçant leurs capacités à intégrer les défis de la dynamique démographique dans les politiques et budgets nationaux et d’accélérer l’intégration régionale en utilisant la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAf) comme point d’ancrage’’, a insisté Mme Diop.

Réseau créé en 2017 à Dakar

Photo de famille des membres du Réseau des journalistes économiques pour l’Afrique de l’Ouest et des officiels

Faut-il le rappeler, le Bureau Sous- régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Économique des Nations Unies (BSR-AO/CEA) basé à Niamey, au Niger, couvre l’ensemble des 15 États membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cabo Verde, la Côte-d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

Quant au Réseau des journalistes économiques pour l’Afrique de l’Ouest, il a été créé en 2017 à Dakar, au Sénégal et compte plus d’une trentaine de membres. 

Grégoire B. Bazié

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.