Le ton est monté entre Bamako et Paris ce vendredi au sujet du retrait des forces françaises du Mali

Au lendemain de la décision de la France et de ses partenaires de retirer leurs forces du Mali, les autorités maliennes ont exigé ce vendredi à la France de retirer ses soldats «sans délai». Et au président Emmanuel Macron de réagir aussi avec fermeté : «cela se ferait en bon ordre, sans transiger sur la sécurité de nos soldats».

Le ton est monté entre Bamako et Paris ce vendredi au sujet du retrait des forces françaises du Mali

Le ton est ainsi monté entre Bamako et Paris. Faut-il craindre une escalade de la violence entre forces françaises et maliennes sur le théâtre des opérations ?

Affaire à suivre…

Burkina  Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.