Des Responsables du Parti panafricain pour le salut (PPS) au cours leur assemblée générale constitutive de ce samedi 2 avril 2022 au Palais des Sports de Ouaga 2000

Parti panafricain pour le salut (PPS). C’est la dénomination de la nouvelle formation burkinabè portée sur les fonts baptismaux ce samedi 2 avril 2022 à Ouagadougou par les démissionnaires du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), ex-parti au pouvoir. Le PPS est dirigé par Abdoulaye Mossé, ancien vice-président de l’Assemblée nationale.

Abdoulaye Mossé, président du PPS

«Défis sécuritaires  et réconciliation nationale : quelle  contribution  de la classe politique pour un Burkina uni, prospère  et démocratique».

C’est sous ce thème que s’est tenue, ce samedi 2 avril 2022 à Ouagadougou, le congrès constitutif du Parti panafricain pour le salut (PPS), nouvelle formation burkinabè fondée par des démissionnaires du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), avec à leur tête Abdoulaye Mossé, ancien vice-président de l’Assemblée nationale.

Fort de   80 membres, le Bureau exécutif national du PPS comprend entre autres, Ousmane Nacro, 1er Vice-Président chargé de l’orientation politique ou Poé Naaba, 2e vice- président chargé des relations avec les Autorités coutumières et religieuses.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.