Le Chef d’Etat-major général des armées, le Général Pingrénoma Zagré et le Chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale, le Colonel Tuandaba Coulibaly, ont assisté le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, lors du point de point de presse sur la sécurité intérieure, ce vendredi 21 octobre 2016 à Ouagadougou.etat-major

A en croire le Général Pingrénoma Zagré, il est difficile d’envoyer des renforts au moment de l’attaque; que les forces de l’ordre interviennent avec les moyens dont ils disposent.
« Dans des situations de ce genre, la rapidité est liée à la nature des moyens que nous utilisons pour nous déplacer. Au bout d’une heure de temps, le détachement de Markoye était sur les lieux en appui au détachement d’Intagom. Il n’y a pas eu un retard excessif.

Les tirs ont pris fin autour de 9h parce que dans un tel environnement, il faut faire une reconnaissance des lieux et s’assurer qu’il n’y a pas d’assaillants embusqués et c’est ce qui a donné lieu à ce délai ».

Selon lui, le directeur de la justice militaire et le chef d’Etat-major de l’armée de terre ont été instruit pour procéder à des investigations afin de « bien élucider les faits ».

Mathias Lompo
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.