« Une année s’achève et une autre commence. En cette nouvelle année 2017, je présente mes vœux les meilleurs à tous les acteurs du monde de la presse nationale et aux correspondants de la presse internationale. Puisse chacune et chacun trouver ici, grâce à la magie du nouvel an, l’étoile infaillible qui le guidera vers la lumière, la vérité, la réalisation personnelle et professionnelle.remis

Je souhaite vivement qu’avec cette année 2016 qui s’est achevée, soit définitivement tournée la page de l’horreur, du fait des attaques terroristes, qui ont assez endeuillé les Burkinabè.

Je salue la mobilisation et l’engagement de l’ensemble des acteurs du ministère de la Communication et des relations avec le Parlement qui ont permis de relever les défis qui se sont présentés à nous.

Ainsi, les négociations entamées avec le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture(SYNATIC) se sont déroulées dans le respect et la courtoisie mutuelle ; lesquelles ont abouti à la signature d’un protocole d’accord, le 29 décembre 2016 entre le gouvernement et le syndicat, à la grande satisfaction des deux parties.
Le ministère de la Communication a procédé au lancement officiel du Fonds d’appui à la presse privée (FAPP), le mardi 18 octobre 2016, en présence des responsables et patrons de presse privée. Doté de 700 millions de F CFA, le Fonds servira au financement du développement de la presse privée, des projets d’intérêt collectif des entreprises de presse privée et des organisations professionnelles de médias.
Je réaffirme notre attachement au développement du secteur de la presse publique et privée ainsi qu’à l’épanouissement de ses acteurs. Je ne ménagerai aucun effort pour l’élargissement des espaces de liberté, pour le renforcement de la liberté d’expression et du droit à l’information.

La mise en œuvre de la Télévision numérique terrestre(TNT) a connu une avancée considérable en 2016. Le Burkina Faso est présentement dans la phase de l’installation des matériels du réseau et les premiers essais auront lieu, courant janvier 2017

Toutefois, les attentes sont encore énormes et les acteurs du secteur de la Communication ont affiché leur engagement à relever les différents défis. Ainsi, les plans stratégiques des Editions Sidwaya et de la RTB sont inscrits dans le chapitre des chantiers prioritaires à venir. Il en est de même de l’Institut des sciences et techniques de l’information (ISTIC) qui aspire à une école de référence d’envergure sous-régionale dans la formation des journalistes et techniciens de l’information et de la communication.

Le ministère poursuit également le chantier de construction de la salle de presse du Service d’information du gouvernement(SIG) et bientôt les bureaux. Ces bâtiments offriront, à terme, un cadre propice et agréable pour la communication gouvernementale.

La réussite de l’organisation des prochaines Universités africaine de la communication de Ouagadougou (UACO) sera également un grand défi à relever pour l’ensemble des professionnels du secteur. A l’instar de cette biennale, nous voudrons désormais donner aux Prix Galian, cadre de promotion des œuvres journalistiques, davantage de prestige et d’attractivité.

Enfin, j’exhorte chacun et chacune au travail, à redoubler d’effort, à persévérer au quotidien pour le triomphe de ses vœux les plus chers et de nos aspirations communes d’un monde de paix, de justice, de solidarité, de pardon et d’amour universel ».

Le ministre de la Communication
et des relations avec le Parlement
porte-parole du gouvernement
Rémis Fulgance Dandjinou
Officier de l’ordre national

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.