A travers ce communiqué, le syndicat de l’Union nationale de la police se prononce sur la réaction de l’autorité gouvernementale, avant de s’interroger s’il ne faut changer de capitaine du navire, vu que l’équipe actuelle a montré qu’elle a d’autres objectifs que ses passagers. police

En effet, après l’AG de novembre 2016 qui a abouti à l’adoption de la plate-forme minimale d’urgence destinée à soulager un tant soit peu la souffrance que vous endurez au quotidien pour assurer la quiétude des laborieuses populations, le document a été transmis le 27 novembre 2016 à Monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure.

En réponse à cette plate-forme le mercredi 04 janvier 2017, comme pour souhaiter “Bonne année ” aux policiers, le Ministre nous a servi une réplique consternante qui n’a absolument rien de concret.

Pire, il fait montre d’un mépris déconcertant à l’égard des conditions inhumaines que vivent les policiers. Sinon comment comprendre qu’au lieu de mettre en place une commission pour réfléchir sur cette plate-forme, le Ministre se contente de la confier à un groupuscule de policiers avec à sa tête un policier en fin de carrière qui s’est juré “la main sur le cœur” de faire sombrer le syndicat.
Nous constatons et cela est malheureux, que les paroles de Monsieur le Ministre sont aux antipodes de ses actes. Oui ! Ses discours qui nous promettent des conditions acceptables de travail ne sont pas suivis d’actes concrets. Cela justifie en partie sa propension à s’entourer d’un état major (Directeurs Généraux) suffisamment impopulaire aux yeux des policiers car en dépit de leur incompétence, ces hommes sont connus pour leur manque d’altruisme. Ils ont montré leur limite à pouvoir dire au Ministre, des vérités constructives.

Chers policiers, n’est-il pas grand temps de trouver au grand navire de la Police Nationale un autre capitaine car, l’équipage actuel n’a de cesse de faire la preuve qu’il a d’autres objectifs que ses passagers. Pourtant, au sein de la Police, il y a à profusion, des personnalités à même de tenir le gouvernail et de conduire le navire avec doigté.

Au demeurant L’UNAPOL invite tous les policiers du Burkina Faso où qu’ils soient à se tenir en alerte pour les mots d’ordre à venir, car autant nous sommes prompts à sacrifier nos vies pour la nation, davantage nous le sommes pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail.

” Pour le bien-être du policier, l’UNAPOL ne lâche rien”
Le secrétariat à la communication et aux relations extérieures

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici