Remise de chèque par Sika Kaboré et Juste Hermann Nansi à des artistes engagés dans la campagne Fasotoilettes

C’est parti pour la campagne Fasotoilettes 2017. La cérémonie de lancement ce lundi 23 janvier 2017 à Laico, a enregistré entre autres la présence de Niouga Ambroise Ouédraogo, ministre de l’eau et de l’assainissement et  de SikaKaboré, l’épouse du président du Faso et marraine de la campagne initiée par l’ONG IRC Burkina en collaboration avec ses partenaires.

Avec la présence d'artistes, le lancement de Fasotoilettes se déroulée dans une ambiance bon enfant
Avec la présence des artistes, le lancement de Fasotoilettes s’est déroulé dans une ambiance bon enfant

La campagne Fasotoilettes 2017 dont le lancement officiel est intervenu ce lundi 23 janvier à Ouagadougou, est une initiative l’ONG IRC, en collaboration la Direction générale de l’assainissement, du Ministère de l’eau et de l’assainissement (MEA), de WATERAID, de la Fondation KIMI et d’Eau Vive Internationale.

Cette campagne va contribuer à améliorer l’accès à l’assainissement en milieu rural et dans les zones péri-urbaines, voire en ville tant beaucoup restent à faire dans le domaine de l’assainissement dans le pays.

Selon les données officielles, 9,3 millions de Burkinabè défèquent au quotidien dans la nature, avec tous les risques que cela comporte pour les populations en termes de santé et de dommages pour les animaux.

«la dignité  des Burkinabè par les Burkinabè»

La présente campagne nourrit de nobles et grandes ambitions. En effet, Fasotoilettes  propose une approche inédite s’adressant aux citoyens burkinabè et leur demandant de s’engager individuellement à restaurer la dignité de leurs parents qui se soulagent  encore dans la nature.

«Nous espérons qu’à son terme 100 000 familles burkinabè bénéficieront de 100 000 latrines. Cet objectif est réalisable car il suffit que toute personne dans la vie active, que ce soit dans l’administration publique, dans le privé, dans les professions commerciales ou libérales réalise des latrines au profit d’un parent proche ou éloigné», a indiqué SikaKaboré, l’épouse du président du Faso qui parraine la campagne.

L’expertise de IRC au service d’un long et ambitieux combat

Remise de chèque par Sika Kaboré et Juste Hermann Nansi à des artistes engagés dans la campagne Fasotoilettes
Remise de chèque par Sika Kaboré et Juste Hermann Nansi à des artistes engagés dans la campagne Fasotoilettes

Initiatrice de la campagne, l’ONG IRC Burkina est conscient de la difficulté de la lutte engagée mais reste optimiste.

«Nous sommes conscient que Fasotoilettes est un long et ambitieux combat que nous voulons engager et plus nous serons nombreux à y croire, mieux ce sera», a indiqué son directeur Juste Hermann Nansi.

Et de rappeler pour ceux qui ne le savent pas encore, qu’IRC est un centre d’expertise et d’influence politique pour un accès universel et pérenne à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.

«Dans le cadre de notre mission d’expertise, nous développons et promouvons des solutions pour surmonter les obstacles qui empêchent que l’accès à l’eau potable et à l’assainissement devienne universel, c’est-à-dire pour tout le monde, et devienne permanent, c’est-à-dire à tout moment et pour toujours. Fasotoilettes est donc une de nos solutions pour réaliser l’ambition d’un cadre de vie sain pour tous».

Plaidoyer de Sika Kaboré

La marraine Sika Kaboré face à la presse à l'issue du lance.
La marraine Sika Kaboré face à la presse à l’issue du lancement.

Pour SikaKaboré, l’accès à des toilettes décentes est une question de santé publique car elle touche tout le monde. «Dans un environnement malsain, la maladie ne trie pas entre ceux qui ont ceux qui ont des latrines et ceux qui en manquent, ceux qui ont des moyens et ceux qui en manquent, ceux qui ont des moyens et ceux et ceux qui en sont démunis. Nous sommes tous exposés et vulnérables, et face à la maladie et de la même façon».

«Construire donc des toilettes pour nous-mêmes ou les membres de la communauté devient un défi important. Réaliser des lieux d’aisance modernes, permettant de protéger la dignité des utilisateurs et leur assurant un confort est un défi majeur pour chacun de nous. C’est un devoir de responsabilité personnelle auquel j’invite chacun d’entre nous à s’engager et ce, d’autant qu’il nous arrive également de nous retrouver dans des situations où nous sommes perturbés».

«J’ai adhéré à cet important projet, non seulement en y marquant mon soutien total en tant que Marraine, mais aussi pour poursuivre mon engagement en faveur de l’assainissement exprimé en 2011, dans le Ganzourgou, au profit des élèves, convaincue que cette couche sociale peut influencer durablement et de façon décisive les habitudes des adultes par l’adoption de règles élémentaires d’hygiène».

«La dignité des Burkinabè, par les Burkinabè ! J’y crois ; je m’y investis ! », a conclu l’épouse du président du Faso.

Des artistes engagés dans Fasotoilettes

L'artiste Sana Bob est engagé dans Fasotoilettes
L’artiste Sana Bob est engagé dans Fasotoilettes

Parmi les artistes engagés dans cette campagne Fasotoilettes, figure le musicien Sana Bob. Le Kundé d’or 2015 s’est en effet engagé à soutenir l’initiative en qualité d’ambassadeur artistique. Il a conçu et réalise le titre musical «tond burkindi» dédié à la campagne dont il fera la promotion tout au long de l’année à travers ses spectacles. «On ne peut pas mendier pour manger et encore mendier pour les toilettes ! Où est alors la dignité des Burkinabè», fait remarquer Sana Bob qui prendra part aux principaux événements de la campagne. Naturellement, il était au lancement pour assurer .D’autres artistes sont parties prenantes de la campagne et ont même reçu lors du lancement un soutien financier pour leur accompagnement.

Martin Philippe

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.