Pose de la première pierre du centre ophtalmologique

La communauté Islamique Ahmadia du Burkina Faso, a procédé ce dimanche à la pose de la première pierre d’un centre médical ophtalmologique sis à Koubri. C’est le donateur du centre, le docteur Ijar-Ur-Remman  qui a effectué l’acte symbolique de pose de première pierre en présence du représentant du ministre de la santé et de celui de l’action sociale.

Pose de la première pierre du centre ophtalmologique
Pose de la première pierre du centre ophtalmologique

C’est par un chant d’adoration et de remerciement à Allah, repris en cœur par une assemblée mobilisée pour assister à l’évènement que la cérémonie de pose de la première pierre du centre a débuté. Le site, en plus d’abriter le centre d’ophtalmologie, va disposer d’un centre de formation professionnelle de jeunes.

Il serait « un péché qu’une personne devienne aveugle à cause de la cataracte ».

Le donateur livrant son discours
Le donateur livrant son discours

 

Pour le donateur, il s’agit de faire de ce centre une référence dans la sous-région avec toutes les commodités de pointe de notre ère. Il estime qu’avec tous les avantages technologiques disponibles il est inconcevable qu’une personne perde la vue à cause de la cataracte. Il qualifie même de péché la perte de vue due à cette maladie qu’il trouve bénigne dont des remèdes si simples sont à porté de mains et ne « nécessite pas grands moyens pour sa guérison » .  C’est pourquoi dira t-il ce moment est très particulier car « nous avons mené des combats pour que ce centre voie le jour. »

Ce combat contre la cécité s’inscrit dans le projet « don de la vue » en collaboration avec l’ONG  humanity first et la communauté islamique Ahmadia du Burkina et remonte depuis des années. Il faut dire que des campagnes périodiques d’opération de mal de  cataracte sont régulièrement réalisées au Burkina Faso. D’où l’idée de ce centre qui va apporter un soulagement aux malades de cécité au Burkina mais également dans la sous région a annoncé le donateur.

Le centre va coûter  500 milles livres sterlings

Situé dans la commune de Koubri, à une dizaine de kilomètre de Ouagadougou la construction du centre va s’élever à 500 milles livres sterlings. « Nous construisons ce centre pour servir l’humanité » a laissé entendre le donateur et d’insister que ce centre de santé sera ouvert à tous sans considération de religion, de sexe, de race etc… en un mot c’est un centre pour tous.

Issouf Traoré directeur de cabinet du ministre de la santé a fait savoir que, dans un cadre de partenariat, le ministère de la santé pourrait affecter un personnel soignant pour appuyer ce centre. Il a ajouté que le ministère apportera aussi son soutien en fonction de la demande et des besoins du centre. Il pense que ce centre va contribuer davantage aux possibilités des burkinabè de faire des consultations ophtalmologiques. Car, « La vue est un élément fondamental pour faire face à l’agressivité de la vie », a-t-il conclu.

Forte mobilisation autour de l'évenement
Forte mobilisation autour de l’évènement

Abdramane Diallo, directeur de humanity first Burkina Faso a expliqué que le centre disposera de différents départements composé de bloc opératoire, d’hospitalisation, de la consultation, de la pharmacie etc. il fait savoir aussi que le centre sera doté de commodités telles les salles de séjours des accompagnants, les toilettes, les parkings etc.

Oumar Bakayoko membre de la communauté Ahmadia, nous a confié que « c’est avec beaucoup de joie que nous avons reçu la nouvelle de la construction de ce centre ». Il a remercié le donateur pour ce geste et souhaiter que cela puisse contribuer aux soulagements des maux de cécités au Burkina.

Joachim Batao

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.