L’actualité ivoirienne est dominée ces derniers jours par la reprise du procès conjoint de Gbagbo et Blé Goudé à la CPI. Après Salifou Ouédraogo, ce mercredi 8 février c’était le tour du 31è témoin présenté par l’accusation. Il s’est présenté à la barre ce matin.temoin
Sinaly, c’est son prénom. Il est un militaire à la retraite. Le 31è témoin a affirmé lors de l’interrogatoire de l’accusation qu’il avait fait des écoutes privées lors de la crise post-électorale de 2011.

Celui-ci a avoué qu’il écoutait les réseaux qui intervenaient sur le terrain, dont la police, la gendarmerie et la Garde Républicaine.
« J’ai fait spécialement des écoutes privées après les élections. Les réseaux n’étaient pas sécurisés à l’époque. Je n’avais pas d’équipements professionnels, mais j’écoutais les réseaux qui intervenaient sur le terrain comme la Police, la gendarmerie et la Garde Républicaine », a déclaré le témoin.

Il a avoué ensuite : « J’ai commencé juste à partir des évènements post-électoraux .J’écoutais pour ma propre sécurité d’abord. Je n’avais pas de moyens pour enregistrer, mais je le notais. J’ai regretté parce que cela pourrait participer à la matérialisation de ce que je dis ».

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.