Avant le démarrage effectif du financement des médias privés, le Fonds d’appui à la presse privée(FAPP) a tenu une rencontre d’échange avec les premiers responsables des médias, ce vendredi 17 février 2017. Objectif, recueillir leurs attentes et en tenir compte dans le mécanisme d’intervention de la structure.FONDS

Selon le directeur général du FAPP, Bê Palm, les critères d’éligibilité au financement, le mécanisme de remboursement du crédit, ainsi que son taux d’intérêt ont été abordés à cette rencontre. Et de préciser que ceux-ci sont des préalables importants au démarrage effectif du fonds.

FONDS2Pour la secrétaire générale du ministère en charge de la Communication, Hortense Zida, la mise en place de ce fonds est intervenu dans un contexte marqué par un difficile accès des médias privés au crédit octroyé par les canaux traditionnels de financement. C’est ainsi que l’Etat a voulu améliorer le travail des acteurs de la presse privée et rendre effectif le droit à l’information.

En plus du volet « subvention à la presse privée » de 400 millions de FCFA, M. Palm a précisé le FAPP a été doté, cette année, autant qu’en 2016, de 700 millions de FCFA, afin de « soutenir de façon structurelle la presse privée au Burkina Faso ».

Koffi Sewa
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.