La communauté JAMA’ AT Islamique Amadiyya Burkinafaso a organisé une conférence de presse ici à Ouagadougou ce vendredi 17 mars 2017. Il était question avec les hommes de media des préparatifs de la 26è convention annuelle qui se tiendra du 24 au 26 Mars 2O17 à Ouagadougou. ahmadyy

La confrérie Islamique Ahmadiyya organise chaque année une convention dénommée « JALSA SALANOU » pour l’édification de ses fidèles. Pour cette année, les membres du comité de l’organisation ont présenté le programme.

La rencontre de cette année se tiendra à Ouagadougou sur le site de Bustan- e-Mahddi, sis à kouba, département de koubri à 25 km de Ouagadougou, juste au péage sur la route de Pô sous le thème : «Pour une nécessaire solidarité entre les religions, afin de contrer l’expansion du terrorisme » ou cours de rencontre, les fidèles et participants seront plus édifiés sur le maux qui gangrène le monde entier aujourd’hui : le terrorisme ».

L’actualité mondiale est actuellement dominée par l’intense activité de terroristes qui sèment la désolation aux quatrecoins du globe. L’expansion grandissante des groupes terroristes et le discours qu’ils véhiculent mettent au banc des accusés l’islam, la religion dont ils se réclament.C’est d’ailleurs la raison qui justifie le choix du thème de cette année, selon Abdouramane DIALLO président du comité d’organisation.
Au-delà des prières et les enseignements entrant dans le cadre de l’affermissement de la foi des participants qui viendront de partout du monde,la rencontre de cette année 2017 vise autres objectifs. Abdouramane DIALLO président a parlé des questions qui touchent l’Islam et les problèmes contemporains; la promotion de la paix et la fraternité dans le monde.
Plus de dix mille (1O OOO) participants sont attendus ; ils viendront des 13 régions du Burkina Faso et les autres pays voisins comme: Bénin, Côte d’ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo. Les invités du Royaume Uni, de la France, de l’Allemagne, du Pakistan y prendront part aussi. Les autorités administratives, coutumières et religieuses sont aussi attendues.
Compte tenu de l’importance du thème de cette année, le programme se déroulera comme suit :

-Deux communications matinales après la prière de fadj
-Quatre discours le soir
Un forum sur les thèmes « Rôles des médias pour éviter l’amalgame entre Djihad islamique et le terrorismes » et « Islam et Laïcité sont-ils conflictuels ? » Sont prévus pour les soirs des 24, 25 Mars.

Les dispositions sécuritaires sont prises pour la protection des participants a affirmé Abdouramane DIALLO président du comité d’organisation.

Koffi olivier
Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.