C'était le spectacle dans toute sa splendeur

La 2e édition de la compétition de danse dénommée «Big Bang Night » s’est déroulée dans la nuit du jeudi 25 juillet 2019 au CENASA. Cette édition a connu la participation de six groupes,  venus de différents établissements scolaires de Ouagadougou. Elle a été remportée par le lycée Saint Viateur. L’activité était placée sous le parrainage de Hamed Tiendrebéogo, Vice –président de l’Union internationale des jeunes socialistes.

Le parrain Amed Tiendrebeogo et son ami le chef de cabinet du ministre malien chargé des réformes institutionnelles encadré par les deux dames

Ce sont les vacances, et les tribunes de réjouissances des jeunes foisonnent dans la ville. Une des espaces qui  attirent le monde scolaire, amoureux de la danse, c’est le « Big Bang Night>>. Dans la soirée du jeudi dernier, ils étaient venus nombreux à la salle de spectacle du CENASA, pour certains danser, d’autres chanter ou  assister au spectacle de danse des différents groupes en compétition.

Pour le parrain de la soirée Hamed Tiendrebéogo, Vice –président de l’Union internationale des jeunes socialistes, la jeunesse a besoin de s’épanouir après les durs labeurs de l’année scolaire. C’est pourquoi « nous en tant que jeune avions accepté d’associer notre image à cette activité qui réunit les jeunes et leur permet d’oublier un tant soit peu les bics, les cahiers, les devoirs, en gros les leçons ». Il a encouragé les groupes en compétition et promis d’être toujours aux côtés des jeunes pour une saine émulation.

Fabrice Sompougdou, le promoteur de l’événement

Cette édition étaient placée sous le thème « jeunesse et civisme ». Pour le promoteur de l’activité,  Fabrice Sompougdou, il s’agit de danser tout en invitant les jeunes à adopter des comportements civiques. Il a expliqué que « ce sont les vacances et les jeunes veulent s’amuser. Nous avons créé cette activité pour permettre aux jeunes danseurs des établissements de se rencontrer et faire valoir leurs talents ».

La cérémonie a connu la participation de Ibrahima Traoré chef de cabinet du ministre malien chargé des réformes institutionnelles, ami du parrain. Il a salué l’initiative de cette activité, qui selon lui « traduit l’engagement des jeunes burkinabè à prendre la vie du bon côté malgré les difficultés sécuritaires que traverse le pays ».  Il a  rappelé les liens amicaux qui existent entre le Burkina et le Mali.

Ils sont six groupes dont la prestation a été soumise à l’appréciation d’un jury composé de professionnels de la musique et de la danse tels que Will B Black, Tiness la Déesse etc. Il s’agit  du Lycée Marien N’gouabi, du Saint Viateur, de Marie Curie, du LTO, du Réveil et de Espoir Tegawendé. Les groupes sont composés de quatre à six danseurs. Contrairement à l’édition passée, cette année tous les groupes competissent dans une seule catégorie.

C’était le spectacle dans toute sa splendeur

A l’arrivée, c’est le groupe Power Five du lycée Saint Viateur qui a été déclaré vainqueur par le jury de cette deuxième édition. Il reçoit une enveloppe plus une attestation plus un trophée et gadgets.

Rappelons qu’à la 1ère édition, le lycée Marie Curie a été le vainqueur dans la catégorie des troupes féminines et le Lycée LTO du côté des hommes.

Classement final:

1er- Power Five (St Viateur)

2e- Les Pokémons (Lycée privé le Reveil)

3e- La Team R-G (LTO ex LTN/ASL)

4e- La Team GNL (Marie Curie)

5e- Queen R-G (Espoir Tégawendé)

6e- Paname Boss (Marien N’Gouabi)

Joachim Batao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.