Comme annoncé après le retrait du Chili de l’organisation de l’évènement pour des problèmes intérieurs, c’est la capitale espagnole, Madrid qui abrite à partir de ce lundi 2 décembre 2019 et ce jusqu’au 13 décembre, le top de départ de la vingt cinquième conférence des Nations unies sur le climat (COP25).

La COP25 ouverte ce lundi 2 décembre 2019 devrait être une occasion de rappeler à la communauté internationale l’urgence d’agir pour limiter le réchauffement climatique tel prôné lors de la COP21 à Paris. L’on assiste une sorte d’attentisme depuis le retrait des Etats-unis d’Amérique de l’Accord. Pourtant, ils devraient être encore nombreux les Etats dont le Burkina Faso et de nombreux pays africains, à être représentés à Madrid.

Il est notamment attendu des participants à cette grand-messe climatique qu’ils finalisent enfin tous les mécanismes permettant la mise en œuvre des dispositions de  l’accord de Paris signé par 197 pays. En effet, à l’approche de cette COP Madrilène comme les précédentes, les appels à l’action pour sauver l’humanité se sont multipliés. Espérons que pour une fois, ils seront attendus.

Philippe Martin

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.