Des officiels à l'ouverture de la 5e Semaine du PIDA le 25 novembre dernier au Caire

Du 25 au 29 novembre 2019 s’est tenue au Caire, en Egypte, la cinquième édition de la Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA WEEK). Voici les grandes conclusions de cette 5e semaine du PIDA résumées dans ce communiqué final.

Des officiels à l’ouverture de la 5e Semaine du PIDA le 25 novembre dernier au Caire

«COMMUNIQUE FINAL DE LA CINQUIEME SEMAINE DU PIDA TENUE DU 25 AU 29 NOVEMBRE 2019 LE CAIRE, REPUBLIQUE ARABE D’EGYPTE

  1. Nous, ministres et délégués à la cinquième semaine du PIDA et les institutions organisatrices et partenaires, la Commission de l’Union africaine (CUA), l’Agence de développement de l’Union africaine-NEPAD (AUDA-NEPAD), le gouvernement de la République arabe d’Égypte, les autres Membres de l’Union, les communautés économiques régionales, la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), la coopération allemande, l’Union européenne (UE), la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA), Agence japonaise de coopération internationale (JICA), des représentants du secteur privé et d’invités de marque;
  2. exprimons notre sincère gratitude au gouvernement et au peuple de la République arabe d’Égypte pour l’organisation de cette semaine du PIDA et pour la chaleureuse hospitalité qui nous a été accordée;
  3. réaffirmer le rôle crucial du PIDA dans la réalisation des principaux objectifs de l’Agenda 2063 de l’UA en matière d’intégration continentale, de prospérité et de paix;
  4. Réitérons notre engagement à développer des systèmes intégrés et efficaces grâce à l’application de politiques et de stratégies de développement saines en vue de renforcer l’efficacité, la durabilité et l’accessibilité économique des services de transport, d’énergie, de TIC et d’eau, conformément à l’Agenda 2063 de l’UA et au développement durable Buts;
  5. Reconnaître le travail diligent accompli en 2019, présenté dans le rapport annuel de mise en œuvre de PIDA; et Prendre note avec satisfaction des rapports de situation détaillés et des mises à jour sur les projets présentés pendant la semaine PIDA ;
  6. Reconnaître en outre la stratégie de transformation numérique (DTS) pour l’Afrique et encourager les parties prenantes à en accélérer la mise en œuvre dès son adoption par l’Assemblée en vue de tirer pleinement parti de son énorme potentiel de transformation socio-économique de l’Afrique et de la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063;
  7. Note avec satisfaction la validation du processus PIDA PAP 2 (approche du corridor intégré et critères de sélection des projets) par le Bureau du CTS sur les transports, les infrastructures intercontinentales et interrégionales, l’énergie et le tourisme (STC TTIIET) pour le compte du CTS-TTIIET et inviter la CUA, l’AUDA-NEPAD, la BAD et la CEA à mettre en œuvre les recommandations du Bureau du CST;
  8. Reconnaître l’importance du secteur du transport maritime en tant que composante clé de l’approche du corridor intégré PIDA PAP 2; et Encourager les États membres de l’Union africaine à rejoindre le marché du transport aérien unique en Afrique et d’autres projets d’infrastructure clés, facilitant notamment le transport et permettant de suivre rapidement la mise en œuvre opérationnelle de la zone de libre-échange élargi.
  9. se félicite de la relance de la participation du secteur privé africain et international, du monde universitaire et des partenaires afin de promouvoir la contribution technique et financière aux projets PIDA.
  10. Nous saluons le lancement du Réseau africain pour les femmes dans les infrastructures (ANWIn) et exprimons notre soutien au réseau.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.