La première session extraordinaire de l’année 2020 de l’Assemblée nationale a été ouverte le 9 janvier 2020 par son président El Hadj Alassane Bala Sakandé. Cette session va permettre à la représentation nationale d’examiner quatre projets de loi à savoir le projet portant prorogation de l’état d’urgence, la loi portant quota genre et la loi portant modification du code électoral ainsi que deux projets de résolutions dont la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le système de téléphonie mobile au Burkina Faso et le système et les pratiques de la promotion immobilière au Burkina.

Le président de la commission, Abdallah Boureima, à l’ouverture de la première session extraordinaire 2020 de l’Assemblée nationale ce jeudi 9 janvier

Le président de l’Assemblée nationale a procédé à l’ouverture de la 1ère session extraordinaire, le jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou. Dans sa démarche, Alassane Bala Sakandé a espéré que malgré les charges qui pèsent sur les uns et les autres, il y aura de la participation aux travaux des commissions et des plénières. Hier au sein de l’hémicycle, il n’y a pas eu seulement que la session. En effet, les députés et le personnel administratif de l’Assemblée nationale ont profité, lors d’une cérémonie conjointe présenté leurs vœux de 2020 au président de l’institution et son épouse.

Pour la secrétaire générale de l’institution parlementaire nationale Rakièta Zoromé, la cérémonie se veut un regard rétrospectif sur l’année écoulée en formulant des vœux aux premier responsable de l’hémicycle. L’année 2019 s’en est allée et 2020 s’installe avec des défis. A Mme Zoromé de rassurer donc monsieur Sakandé en ses termes : « nous allons puiser nos efforts pour relever les défis de 2020 ». Les mots comme courage, prospérité, persévérance et santé d’acier sont les souhaits que la secrétaire générale a fait à l’endroit du PAN au nom du personnel de l’Assemblée nationale.

Quant au 1er vice-président de cette assemblée, en la personne de Me Bénéwendé Stanislas Sankara, la disparition de certains collègues, la fronde sociale et les attaques terroristes à répétition qui ont occasionné des centaines de morts, des blessés et des déplacés internes, ont joué sur l’élan de l’Assemblée nationale, dans l’année 2019. Mais, il a demandé à ce que l’on continue à renforcer la représentation du parlement dans tout le tissu social et économique afin de répondre au mieux possible, aux diverses sollicitations du peuple. En réponse, le chef du parlement s’est réjoui des vœux formulés à son égard et à l’endroit de sa famille.

Ainsi, il a profité souhaiter pour tous, une bonne et heureuse année, au cours de laquelle, les défis qui se présentent à l’institution parlementaire seront relevés. A l’occasion de cette cérémonie, une dizaine d’agents de l’administration parlementaire admis à la retraite en 2018 et en 2019 ont été félicités et ont reçu des cadeaux des mains du président de l’Assemblée nationale.

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.