Le présidium de la conférence

A l’occasion de la deuxième édition du Salon panafricain de l’immobilier (SPI) qui va se tenir du 20 au 22 février 2020 dans la capitale burkinabè, le comité d’organisation de l’évènement a animé un point de presse, ce mercredi 30 janvier 2020 à Ouagadougou.

Le présidium de la conférence de la presse

Le comité d’organisation du Salon panafricain de l’immobilier s’est entretenu cet après-midi avec les journalistes, sur les activités qui vont constituer l’évènement proprement dit. Ce salon panafricain se veut un cadre d’échange entre les acteurs du secteur de l’immobilier, une opportunité d’affaires et d’investissement et une occasion pour les populations de découvrir le rôle des professionnels de l’immobilier ainsi que les différentes prestations et produits qu’ils proposent.

A en croire le président du comité d’organisation Boubacar Compaoré, cette initiative répond à un besoin de faire connaitre et de valoriser l’activité immobilière en Afrique en général et au Burkina Faso en particulier. En plus, indique-t-il, elle va permettre d’informer et de sensibiliser les acteurs et le public sur la législation immobilière et foncière, dans l’optique de créer un grand marché immobilier régulé et régulière au profit des acteurs et du public.

Dans l’intervalle du 20 au 22 février, sont prévus des débats télévisés autour de la problématique du logement, des expositions- ventes de produits et de services, des panels et des conférences, des rencontres d’affaires, de visites de sites, des remises de prix à certains acteurs, etc. Plus de 500 participants selon le président du comité d’organisation sont attendus à ce salon. Parmi ces acteurs, il est important de citer ceux qui viendront du Sénégal, du Maroc, de la Tunisie, des Emirats Arabes Unis et de la Côte d’Ivoire.

Cette importante rencontre de l’immobilier de cette année 2020 est une occasion pour certains acteurs du domaine d’identifier et de choisir les meilleurs acteurs de l’immobilier qu’ils vont rencontrer en leurs proposant de bons produits et de services en toute légalité, a laissé entendre monsieur Compaoré, avant d’ajouter que les différentes thématiques qui seront abordées ce jour contribueront à un meilleur respect des lois et règlementations régissant l’activité immobilière au Burkina Faso. Pour que tout se passe comme prévu, environ 69 millions FCFA en termes de budget prévisionnel a été mobilisé pour l’organisation de l’évènement. Il est placé sous le thème : « Réunir les acteurs de l’immobilier pour une facilitation de l’accès aux logements ».

Nicolas Bazié

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici