Le Premier ministre Christophe Dabiré

Dans le cadre de la lutte contre la maladie coronavirus, le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, a échangé ce dimanche 19 avril 2020 dans la soirée, avec les gouverneurs des treize régions du Burkina Faso. Il a été question avec ces chefs de circonscriptions administratives, de faire le point de la lutte contre la pandémie au plan national et régional, et aussi de recueillir leurs préoccupations, afin de mener un combat beaucoup plus efficace contre le Covid-19.

Le Premier ministre Christophe Dabiré face aux gouverneurs de régions ce dimanche 19 avril

Les autorités burkinabè ont engagé une lutte acharnée contre la maladie à coronavirus depuis le 9 mars dernier, avec l’apparition des premiers cas de personnes contaminées. Outre Ouagadougou la capitale, d’autres régions du pays telles les Hauts-Bassins, la Boucle du Mouhoun, le Centre-Nord, les Cascades et le Plateau Central, ont été touchées par cette pandémie qui a déjà causé le décès de plus d’une trentaine de personnes et contaminé plus de cinq cent autres.

C’est pour permettre à l’ensemble des 13 régions de faire face efficacement au Covid-19, que le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a réuni ce dimanche 19 avril 2020 à Ouagadougou, les gouverneurs de ces circonscriptions administratives, pour non seulement faire avec eux le point de la lutte contre la maladie, recueillir leurs préoccupations, et leur donner de nouvelles directives.

« Les gouverneurs ont fait un excellent travail de sensibilisation, de mobilisation et de mise en œuvre des principales décisions prises par le chef de l’Etat, lors de ses deux adresses à la nation », a déclaré Christophe Joseph Marie Dabiré, à l’issue de la rencontre. Selon lui, les gouverneurs ont travaillé à faire en sorte que la mobilisation communautaire soit totale, que les associations des jeunes, les secteurs informels, etc. puissent se mobiliser, pour passer le message à l’ensemble de la population de notre pays.

Le chef du gouvernement était assisté lors de cette rencontre par les ministres en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, de la Sécurité, Ousséni Compaoré, de la Santé, Claudine Lougué/Sorgho, de l’Education nationale, Stanislas Ouaro, et de la Communication, Rémi Fulgance Dandjinou. Il a par ailleurs dit avoir rappelé aux gouverneurs, qu’il faut qu’ils continuent à travailler à la participation des populations aux différentes décisions que les autorités prennent.

Le PM Christophe Dabiré portait son masque de protection

« Si nous voulons rouvrir des marchés, il faut réunir les faîtières, discuter avec elles et leur demander d’accompagner le gouvernement, dans la mise en œuvre de ces décisions-là », a-t-il expliqué, estimant que c’est ce qui a permis de réussir la première phase de la mise en œuvre des mesures de restrictions que le président du Faso a eu à prendre.

Le Premier ministre a enfin souligné que même s’il y a des allègements qui sont apportés aux différentes décisions du chef de l’Etat, la population doit comprendre qu’elle est appelée à vivre avec la présence de ce virus au niveau de notre pays. Il a donc invité ses compatriotes à éviter d’être des vecteurs de la transmission de la maladie aux autres, et à toujours respecter les mesures-barrières, afin que la maladie, à travers ces allègements-là, ne reprenne au niveau de notre pays.

Prenant la parole au nom de ses collègues, le gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir Segda, a laissé entendre qu’ils se sont engagés à faire en sorte, à partir de cette rencontre, que les mesures-barrières puissent être appropriées par les populations. « Nous allons travailler avec l’ensemble des acteurs au niveau régional, pour une application réussie de ces mesures-barrières », a-t-il précisé.

DCRP/Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici