La ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l'action humanitaire, Marie Laurence Marshall Ilboudo

Le monde célèbre ce 19 Août 2020 la journée mondiale de l’aide humanitaire. Au Burkina Faso, le ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire a initié dans la capitale du pays une conférence à l’occasion de cette commémoration.

La ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Marie Laurence Marshall Ilboudo

Cette année, la commémoration de la journée internationale de l’aide humanitaire a lieu sous le thème : «Héros au quotidien». Au Burkina Faso, la ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Marie Laurence Marshall Ilboudo et les partenaires œuvrant dans le cadre de l’aide humanitaire ont célébré cette journée sous un angle plus optimiste en dépit de la situation difficile que connaît le pays. Au cours de cette célébration, deux communications ont été présentées, suivis des échanges avec les hommes de média.

Le Burkina Faso traverse une période de crise sans précédent. En effet, en plus de la crise causée par la pandémie à Coronavirus survenue au cours de l’année 2020, le pays connaît une situation d’insécurité depuis plus de quatre ans et qui a engendré plusieurs conséquences ; c’est par exemple le cas des personnes déplacées internes.

«Rendre hommage aux travailleurs humanitaires»

La coordonnatrice du système des Nations Unies, Metsi Makhetha

Toutefois, des hommes et des femmes, des héros, s’activent tous les jours et même parfois au péril de leur vie pour venir en aide aux personnes en difficulté. C’est d’ailleurs cette explication que la ministre donne à la commémoration de cette journée : «ce 19 Août nous donne l’opportunité de rendre un vibrant hommage à ces individus qui font chaque jour preuve de courage et d’empathie alors qu’ils travaillent dans des circonstances extrêmes».

Pour la coordonnatrice du système des Nations Unies, Metsi Makhetha, la commémoration de la journée de l’aide humanitaire constitue un double appel qui est de ” reconnaître l’engagement des travailleurs humanitaires ” d’une part et d’autre part ” assurer la dignité des personnes affectées par la crise ” ; elle doit donc être, dit-elle ” un moment d’introspection et de réflexion pour chacun”.

1,5 million de déplacés internes  d’ici la fin de l’année

Au Burkina Faso, le Ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire estime que 59% des personnes affectées par la crise sécuritaire sont des enfants. Plus de 1.013.234 personnes sont dans une situation de déplacés internes et ce chiffre pourrait atteindre 1,5 millions de personnes d’ici à la fin de l’année si les choses restent telles.

À en croire le département, 2,9 millions de personnes sont dans le besoin. Pour venir en aide à ces personnes en difficulté, un plan de réponse humanitaire a été élaboré, selon la Ministre. La réalisation de ce plan nécessite un financement qui s’évalue à 233,5 milliards de francs CFA.

Laurence Marshall Ilboudo ainsi que l’ensemble du gouvernement ont réitéré leur engagement pour l’accomplissement de ce plan : «le Gouvernement, à travers mon département, marque son engagement pour la mise en œuvre effective de ce plan et entend assurer en toute responsabilité la coordination des actions y afférentes». «Notre combat commun doit être de garantir aux populations affectées, la dignité et la protection», a-t-elle conclu.

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici