Les officiels dont le DG de l'ANEREE (micro) se prêtant aux préoccupations de la presse à l'issue de la finale

Lancé le 20 février dernier, le concours scientifique “les débats énergétiques” a refermé les portes de sa troisième édition ce 22 mai 2021 à Ouagadougou, dans l’enceinte de la salle des Actes de l’université Joseph Ki-Zerbo. Une rude confrontation a opposé DEWRAN BURKINA à ISGE-BF (Institut supérieur du génie électrique) et s’est soldée par la victoire de ce dernier.

<<L’exportation de l’énergie solaire par le Burkina Faso n’est pas une course de vitesse>>, c’est sous ce thème que s’est éteinte la troisième édition des débats énergétiques ce Samedi. Sur scène, se sont confrontés l’ISGE et l’association DEWRAN. Cette confrontation s’est soldée par la victoire de l’ISGE (la majorité) avec une moyenne de 81,2/100. DEWRAN (l’opposition) a lui obtenu la moyenne de 79/100.

A l’issue de l’intervention des différents “députés”, Boly Salif de l’opposition a été consacré meilleur orateur de la soirée avec une note mérité de 21,6/25. La note de 21,5/25 a été attribuée à la deuxième oratrice, en l’occurrence Millogo Sidia de la majorité.

L’organisation des débats énergétiques

Le directeur exécutif des jeunes acteurs de l’énergie, Dimitri Tientéga

A la chute de cette édition, la satisfaction se démontrait bien à travers les mots du directeur exécutif des jeunes acteurs de l’énergie, Dimitri Tientéga. En effet pour lui, l’objectif visé dans l’organisation des débats énergétiques est :<<largement atteint>>.

Ainsi, l’un des grands objectifs de ce concours est, à l’en croire, d’interpeller les autorités sur toutes les politiques énergétiques votées à l’assemblée nationale pour que, dit-il, <<à l’avenir on puisse consulter les jeunes, avoir leur idée>> sur les solutions à adopter pour faire avancer le secteur de l’énergie. Comme objectif, il s’agit également de <<contribuer à la formation des jeunes en vue de les préparer à des postes de responsabilité>>. Il n’a pas manqué de féliciter les débatteurs qui, selon lui, se sont<<très bien défendus>>.

«L’énergie, une question cruciale car l’énergie est transversale »

Les officiels dont le DG de l’ANEREE Issouf Zoungrana (micro) se prêtant aux préoccupations de la presse à l’issue de la finale

Le représentant du ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Issouf Zoungrana, par ailleurs directeur général de l’agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) a aussi prononcé des encouragements à l’endroit des promoteurs de l’événement.

Pour le représentant du ministre, l’énergie est une question cruciale car l’énergie est transversale. Susciter donc un débat autour du sujet est, à son avis, une chose importante. Concernant le thème du débat, Issouf Zoungrana pense que l’essentiel est de trouver le meilleur chemin afin que le Burkina Faso puisse avoir de façon suffisante l’énergie. Sur la question de l’exportation de l’énergie, le directeur de l’ANEREE a affirmé avec assurance :<<on est dans le processus pour aller dans ce sens>>.

Après les délibérations

Cette confrontation entre débatteurs a été énergétique et les membres du jury n’en ont pas dit le contraire. <<On a senti de l’engagement de part et d’autre>>, ont-ils témoigné. Et d’ajouter :<<pour une finale, on ne demandait pas mieux>>.

Après les délibérations, le meilleur orateur, c’est-à-dire Boly Salif est reparti avec 10 actions à SOFAPO, une attestation de mérite et un bon de permis de 125.000f CFA offert par Rich Holding. La meilleure oratrice, en la personne de Millogo Sidia, remporte une attestation de mérite, un trophée, un pagne Faso Dan Fani, un stage de trois mois, un bon de permis de conduire d’une valeur de 125.000f CFA offert par Bonheur Auto École.

L’ISGE empoche ainsi une cagnotte composée d’un trophée, d’une enveloppe de 75.000f, de quatre œuvres, d’une attestation de mérite, d’un bon de formation de 100.000f CFA offert par Ecofintech. 

Aziz Yoda

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.