Adeline Ouédraogo (24 ans) rêvait à sa tendre enfance d’écumer plus tard les scènes de défilés de mode

La jeune Burkinabè Adeline Ouédraogo (24 ans) rêvait à sa tendre enfance d’écumer plus tard les scènes de défilés de mode en sa qualité de mannequin podium. Aujourd’hui, si elle a fini, bon an mal an, par être mannequin, sa taille se présente comme un obstacle infranchissable pour la réalisation de son grand rêve :  devenir mannequin podium. De plus, «on ne peut pas vivre du mannequinat ici au Burkina Faso», confie-t-elle.Découvrons son parcours de combattant de jeune mannequin au rêve quelque peu brisé.

Adeline Ouédraogo (24 ans) rêvait à sa tendre enfance d’écumer plus tard les scènes de défilés de mode

Burkina Demain : Pourquoi ce choix de devenir mannequin ?

Adeline Ouédraogo : J’ai décidé de devenir mannequin tout simplement parce que j’adore la mode et j’ai toujours voulu être comme ces grands mannequins qui défilent sur les grands podiums.

Comment avez-vous débuté votre carrière ?            

J’ai débuté ma carrière à travers différentes formations que j’ai suivies dans un certain nombre d’agences.

 Quels critères faut-il remplir pour exercer votre métier ?

Tout dépend de la catégorie choisie car il y a les mannequins podium où il faut impérativement avoir 1m75 minimum pour les filles et 1m80 minimum pour les garçons. Pour ce qui concerne, ma catégorie, c’est les mannequins photos et commerciaux.  Toutes tailles confondues, je peux le faire mais cela dépend souvent de ce que veut le recruteur.

Existe-t-il une formation pour cela ?

Oui.  Il existe une formation car, c’est la base d’abord, surtout pour un mannequin podium.

Quelles sont les démarches à entreprendre pour un jeune qui veut se lancer dans votre profession ?

Pour un jeune qui veut se lancer dans la profession, il doit d’abord prendre le temps de chercher une agence sérieuse qui pourra vraiment l’accompagner.  J’oubliais, pour les jeunes qui veulent faire ce métier je les conseille de prendre le mannequinat comme un passe-temps et qu’ils se concentrent plus sur leurs études. Car, on ne peut pas vivre du mannequinat surtout ici au Burkina Faso.

Quels sont les pièges à éviter et les principales difficultés ?

Des difficultés ? Il y en a énormément.  Par exemple, moi j’ai un problème avec ma taille :  1m 68. Ce que j’aime dans le mannequinat c’est les défilés alors que cette taille ne me facilite pas les choses.  J’adore marcher, défiler, malheureusement ma taille est un handicap surtout pour passer dans les castings des grands évènements où prime toujours la taille. Aussi, c’est très difficile d’exceller quand tu ne connais pas des gens haut placé dans ce domaine.

A quoi ressemble la journée type d’un mannequin ?

C’est une journée où généralement ils organisent un évènement dans le but de réunir tous les mannequins.

Est-il possible de concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

Ta vie personnelle ne doit jamais interférer dans ta vie professionnelle.

On dit souvent que la carrière d’un mannequin est courte. Est-ce vrai ?

Elle est courte si tu décides toi-même de la raccourcir.

  Est-il possible de se recycler pour celui ou celle qui décide d’arrêter ?    

Tout est possible quand on le veut.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre profession ?

Pour les avantages, tu peux te faire facilement des relations qui pourront t’aider dans l’avenir. Tu peux aussi avoir la chance d’avoir des contrats avec de grandes entreprises. Pour les inconvénients, tu peux facilement être manipulé, flatté, abusé etc.

Quel est le salaire moyen d’un mannequin ?  

Au Burkina, on ne peut pas parler de salaire car, ici le mannequinat c’est un travail à temps partiel, on te contacte pour un travail, tu finis on te paye et ça s’arrête là.

Quels sont vos rêves ?  

Mon rêve aujourd’hui, c’est de devenir un jour expert-comptable.

Adeline Ouédraogo rêve à présent de devenir un jour expert-comptable

 

Entretien réalisé par Martial Gouba

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici