En ces temps d’attaques terroristes tous azimuts dans la zone des 3 frontières, l’heure doit être à la mobilisation au sein des armées nationales des 3 pays

Décidément, ces derniers jours, les terroristes font feu de tout bois dans la zone des trois frontières Niger-Burkina-Mali. Ainsi, après les forces de défense et de sécurité du Niger et du Burkina, c’était le tour des forces armées maliennes d’être les cibles des groupes terroristes. Bilan : 15 morts dans les rangs des FAMA.

En ces temps d’attaques terroristes tous azimuts dans la zone des 3 frontières, l’heure doit être à la mobilisation au sein des armées nationales des 3 pays

En effet, selon un communiqué de l’armes nationale, une attaque terroriste a été perpétrée ce jeudi 19 août 2021 contre un convoi des Forces armées maliennes (FAMA) qui avait quitté Douetza pour Boni. «Le convoi a ainsi été victime d’une embuscade, après l’explosion d’une fourgonnette piégée abandonnée sur la RN16, aux environs de Boni», précisent des médias maliens. Le bilan provisoire fait état de 15 morts et des blessés du côté des forces armées maliennes.

La veille mercredi, c’était 15 gendarmes, 6 volontaires de la paix et 65 civiles qui tombaient sous les balles assassines des terroristes au Burkina Faso. Quelques jours plus tôt, c’était des populations civiles nigériennes qui étaient attaquées dans leurs champs par des terroristes avec des dizaines de victimes.

En ces temps d’attaques terroristes tous azimuts dans la zone des 3 frontières, l’heure doit être à la mobilisation au sein des armées nationales des 3 pays.

Christian Tas

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.