Les membres du présidium au lancement du renforcement des capacités des candidats sélectionnés

L’Agence nationale pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ANEREE) et le Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest au  Burkina Faso (PACAO-BF) ont organisé ce 06 septembre 2021 à Ouagadougou un atelier de lancement des activités de renforcement des capacités des candidats sélectionnés dans le cadre de la première édition de l’appel à projets solaires 2021 avec pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique à travers l’accompagnement des promoteurs des projets solaires.

Des participants à la formation ce 6 septembre 2021 au siège de l’ANEREE

  Face au problème d’accès au service énergétique de qualité, le gouvernent burkinabé s’est inscrit dans une dynamique de valorisation des sources d’énergies vertes et des technologies intelligentes solaires.

C’est dans ce contexte que l’ANEREE avec le PACAO-BF financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso ont organisé ce lundi 6 septembre 2021 à Ouagadougou, un atelier de lancement des activités de renforcement des capacités des candidats retenus dans le cadre de la première édition de l’appel à projets solaires 2021.

Modules de formation ont été choisis par 9 sélectionnés

Moussa Zoubga, représentant du directeur général de l’ANEREE, a présidé l’ouverture de l’atelier

«Nous sommes là ce matin pour renforcer les capacités des 09 sélectionnés afin que leur projet arrive à maturation», a indiqué Moussa Zoubga, représentant du directeur général de l’ANEREE. Et de poursuivre en précisant que ces modules de formation ont été choisis par les sélectionnés.

Saydou Namanegue, chef de projet au PACAO-BF

«Avant tout propos, le PACAO est une initiative de l’UE, de la CEDEAO et de la Mauritanie. Et par pays le programme finance des secteurs porteurs tels que l’énergie, l’huile et le miel. Cet accompagnement au niveau de l’ANEREE concerne le volet solaire», a précisé Saydou Namanegue, chef de projet au PACAO-BF.

Pour Aziz Mathieu Zida, responsable partenariat à l’ANEREE, le processus qui a été lancé l’an passé a permis de sélectionner les projets innovants.

«Accompagner les porteurs de projets»

Aziz Mathieu Zida (micro), responsable partenariat à l’ANEREE, a rappelé l’historique du guichet solaire

«Le guichet projet solaire est une cellule d’expertise qui a été créée grâce au PACAO et elle a pour objectif d’accompagner les porteurs de projet dans la maturation de leurs documents de projet et aussi de développer une stratégie de mobilisation des ressources pour les permettre d’avoir des financements pour réaliser lesdits projets», a-t-il ajouté.

Rappelons que le financement qui va se faire, est assuré par une subvention accordée de l’UE à hauteur de 4,5 milliards de francs FCFA et un apport de la CCI-BF à hauteur de 500 millions de FCFA.

Hioua Eric Bassolé

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.