L’homme d’Etat ivoirien (78 ans) est décédé ce vendredi à Paris à l’âge de 78 ans

L’ancien Premier ministre ivoirien, Charles Konan Banny, ex-gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), est mort vendredi à Paris des suites de la Covid-19, à l’hôpital Américain de Neuilly. L’homme d’Etat ivoirien (78 ans) avait en effet été évacué le 4 septembre dernier à cet établissement parisien.

Ancien Premier ministre de 2005 au 2007, ancien président de la Commission pour le dialogue, la vérité et la réconciliation de 2011 au 2014, ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Charles Konan Banny est décédé ce vendredi 10 septembre à Paris.

L’on se rappelle que c’est en 2005, en pleine crise ivoirienne que Charles Konan avait été Premier ministre en Côte d’Ivoire. Il y restera pendant deux ans avant de céder sa place à Guillaume Soro.

Riche parcours professionnel

L’homme d’Etat ivoirien (78 ans) est décédé ce vendredi à Paris à l’âge de 78 ans

C’est un riche parcours professionnel que Banny avait été appelé à la Primature sous la présidence de Laurent Gbagbo.

Né en 1942 à Divo dans le sud de la Côte d’Ivoire, Charles Konan Banny vient d’une famille de planteurs et de hauts fonctionnaires baoulés, piliers du pouvoir houphouëtiste, dont il suivra la trace. Après des études à l’Essec, grande école française de commerce dont il est diplômé en 1968, il entre à la Caisse de stabilisation et de soutien des prix des productions agricoles, d’abord, puis à l’Organisation interafricaine du café dont il est le secrétaire général.

En 1976, il entre à la BCEAO, il en gravira tous les échelons jusqu’au poste de gouverneur, à partir de 1990, lorsqu’il succède à Alassane Ouattara, devenu Premier ministre. En 1994, il gérera les effets de la dévaluation du franc CFA. C’est donc un personnage clé qui disparaît de la scène politique ivoirienne.

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.