Les officiels et les participants posant pour la postérité à l'ouverture du 3ème forum des acteurs de la société civile du secteur des énergies renouvelables

C’est fini pour le troisième forum des acteurs de la société civile burkinabè du secteur des Energies renouvelables (ER) tenu les 23 et 24 septembre à Ouagadougou, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet participation de la société civile des pays francophones d’Afrique de l’ouest au pilotage des Initiatives africaines sur les énergies renouvelables- PaSCOP/ARI.

Les membres du présidium à la clôture du forum le 24 septembre 2021 à Ouagadougou

Dans son mot de clôture, Dramane Coulibaly, coordonnateur régional du Centre d’études et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest-Association internationale (CESAO-AI), co-organisateur du forum avec la Coalition nationale de la société civile pour la promotion des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER BF) ; s’est félicité des résultats et a appelé à la poursuite de la dynamique enclenchée.

Les échanges ont été interactifs, constructifs et fructueux en vue d’un secteur des énergies renouvelables plus porteur

Objectifs atteints pour les acteurs du troisième forum des acteurs de la société civile burkinabè du secteur des Energies renouvelables (ER) tenu les 23 et 24 septembre à Ouagadougou, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet participation de la société civile des pays francophones d’Afrique de l’ouest au pilotage des Initiatives africaines sur les énergies renouvelables- PaSCOP/ARI.

En effet, à l’issue de deux jours marqués par des présentations en plénière et des travaux de groupes participatifs, les résultats suivant ont été enregistrés :

-le projet PaSCOP/ARI et l’initiative de l’Afrique sur les Energies Renouvelables (AREI) sont mieux connus des participants ;

-les résultats d’analyse de l’état de mise en œuvre des initiatives africaines en ER au Burkina Faso sont partagés et discutées ;

-des recommandations sont faites pour un meilleur réseautage des acteurs de la société civile de la sous-région contribuant au pilotage de AREI et d’autres initiatives au plan national et sous régional ;

-les acteurs de la société civile dans le domaine des ER sont au même niveau d’information ;

-des pistes de plan de plaidoyer sont dégagées.

«Entretenir la dynamique pour continuer à porter haut le flambeau du Burkina»

Dramane Coulibaly Coulibaly (micro), coordonnateur régional du CESAO-AI prononçant son mot de clôture

Dans son mot de clôture du forum, Dramane Coulibaly Coulibaly, coordonnateur régional du Centre d’études et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique de l’Ouest-Association internationale (CESAO-AI), co-organisateur du forum avec la Coalition nationale de la société civile pour la promotion des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER BF) ; s’est félicité des résultats et a appelé à la poursuite de la dynamique ainsi enclenchée.

Il a exprimé ses remerciements et encouragements à tous les acteurs du présent forum résultats (ministre de l’énergie et ses collaborateurs, acteurs de la société civile, privés, chercheurs, partenaires) pour ces résultats enregistrés.

Mêmes sentiments de satisfaction chez le président de la CNPDER-BF

Charles Didace Konseibo, président de la Coalition CNPDER BF a dressé un bilan satisfaisant du forum

Le coordonnateur régional Coulibaly  les a en outre  exhortés à entretenir la dynamique pour continuer à porter haut le flambeau du Burkina et de la sous-région.  La Coalition doit aussi regarder, dit-il, sur ce qui se passe dans la sous-région, car tout dépend aussi de ce qui passe également ailleurs, cela pouvant donner aussi des ouvertures, des opportunités aux acteurs de la société civile burkinabè dans leur quête permanente d’un secteur des énergies renouvelables plus compétitif.

Mêmes sentiments de satisfaction chez Charles Didace Konseibo, président de la Coalition nationale de la société civile pour la promotion des énergies renouvelables et l’accès à l’énergie durable au Burkina Faso (CNPDER BF) qui a apprécié également à leur juste valeur les résultats du présent forum et exhortant les uns et les autres de maintenir le cap et aller de l’avant dans le plaidoyer visant l’accès des populations aux services énergétiques de qualité.

Franck Gildas Bako

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.