La présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma se prêtant aux questions des journalistes

C’est sur une note de satisfaction que s’est achevé ce mercredi 1er décembre à Ouagadougou l’atelier organisé par l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) pour informer les acteurs sur ses missions et attributions. C’est la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma, qui a prononcé le mot de clôture de l’atelier qui aura pleinement atteint ses objectifs. 

Le présidium à l’ouverture de l’atelier le 29 novembre dernier

Les acteurs du secteur de l’énergie au Burkina Faso ; la régulation du secteur de l’énergie (concepts et fondements) ; la présentation générale de l’ARSE ; la présentation des directions opérationnelles de l’ARSE   ; la présentation générale sur le marché régional de l’électricité de la CEDEAO et les perspectives du marché régional de l’électricité de la CEDEAO.

Ce sont entre autres les principaux sujets abordés au cours de l’atelier organisé du 29 novembre au 1er décembre à Ouagadougou par l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) pour informer les acteurs sur ses missions et attributions.

Sentiments de satisfaction des acteurs à la clôture

La présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma se prêtant aux questions des journalistes

«J’ai noté avec beaucoup de satisfaction votre intérêt pour les sujets si j’en juge le nombre de questions mais aussi et surtout leur pertinence.  Ces trois jours passés avec ont été de véritables moments de partages et d’échanges sur la fonction régulatoire et témoignent de la nécessité qu’il y avait pour l’ARSE de produire et de mettre en œuvre ce plan d’action de sensibilisation et d’information sur la régulation d’une part et sur les missions du régulateur d’autre part», s’est félicitée la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikièma.

Assamy Compaoré, représentant de la section Kadiogo de la Ligue des consommateurs du Burkina

«Nous sommes très satisfait de notre participation à cet atelier. Au niveau de la ligue, nous regroupons beaucoup d’adhérents. Avec ce que nous venons d’apprendre, nous allons faire le feed-back aux membres des 45 section du pays. Nous allons bavarder avec beaucoup de gens pour qu’ils comprennent que l’ARSE qui est là pour pouvoir harmoniser le marché entre les opérateurs et les consommateurs que nous sommes. Parce qu’ils ont travaillé avec la SONABEL, la faîtière des coopératives d’électricité et d’autres acteurs du secteur de l’énergie. Nous ignorions toutes ces actions de l’ARSE. Mais, au sortir des trois jours d’échanges, nous avons appris que ce travail qui a été fait en amont et se fera en aval, sera au plus grand profit du consommateur», a indiqué pour sa part Assamy Compaoré de la section Kadiogo de la ligue des consommateurs du Burkina.

Film sur les 10 ans de l’ARSE

Par ailleurs, il ressort du rapport général du présent atelier lu par Jean Léonard Sanou, directeur juridique et du contentieux de l’ARSE ; que les participants venus des quatre coins du pays ont eu droit en plus des différentes communications, à la projection de film sur les dix ans de l’ARSE. Cela leur a permis d’avoir une meilleure connaissance de l’action de l’ARSE, de ses missions et fonctionnement.

«Certes, l’atelier prend fin, mais la mission de sensibilisation et d’information, elle, devra se poursuivre et avec vous, car, persuadée qu’au regard de vos contributions respectives qui par des questions, qui par des compléments d’information, chacune et chacune de vous sauront être nos porte-voix au sein de vos structures respectives et dans vos entourage. Ces trois jours de travail ont montré la nécessaire collaboration entre les acteurs du secteur que nous sommes », a conclu la présidente de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie, Mariam Gui Nikièma.

Missions de l’ARSE

Répondant à une question d’un journaliste, la présidente Nikièma a expliqué qu’en tant que personne morale de droit public, ayant le statut d’autorité administrative indépendante, l’ARSE est chargée de réguler les activités de production, d’exploitation, de transport, de distribution, d’importation, d’exportation et de vente de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national. A ce titre, les missions suivantes lui sont, dit-elle, assignées :

–              veiller au respect de la réglementation régissant le secteur de l’énergie ;

–              préserver les intérêts des usagers du service public de l’énergie ;

–              protéger les droits des acteurs du secteur de l’énergie ;

–              proposer à l’Etat des tarifs applicables dans le secteur de l’énergie ;

–              régler les litiges dans le secteur de l’énergie ;

–              veiller à l’équilibre économique et financier du secteur.

Martin Philippe

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.