En principe, c’est ce dimanche que se joue à Yaoundé le match d’ouverture de la 33è CAN entre Lions indomptables du Cameroun et Étalons du Burkina Faso. Au vu des infos sanitaires confuses en provenance de la capitale camerounaise, avec ces tests et contre-tests covid-19, l’on se demande si ce match inaugural de cette fête du football africain tiendra toutes ses promesses.

Le match d’ouverture de la 33è CAN se joue  entre les Étalons du Burkina Faso et…
… les Lions indomptables du Cameroun ce dimanche 9 janvier 2022 à Yaoundé sur le coup de 16 h

 En tout cas, tant que la transparence et le professionnalisme ne prévaudront autour des tests covid-19, les matches de la 33è Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) s’annoncent problématiques.

A commencer même par le match d’ouverture prévue ce dimanche 9 janvier à Yaoundé entre Lions indomptables du Cameroun et Étalons du Burkina Faso. Après des premiers tests covid-19 qui mettaient de facto hors pour ce match capital des cadres et sélectionneurs, la Fédération burkinabè de football a dû recourir à d’autres tests pour démentir les premiers résultats.

Du coup, l’on se retrouvait avec des résultats contradictoires. Même si la CAF a fini par confirmer les premiers résultats, se basant sur l’indépendance du cabinet médical, mais il subsiste quand même des doutes.

Que l’on se le dise, la vedette de cette compétition sera incontestablement le Covid-19. L’on en a assez déjà parlé avant le début de cette manifestation sportive.

L’on en parlera encore et encore pendant et après s’il y a effectivement CAN 2022.  Tout dans cette 33è CAN dépendra de la gestion de cette question de Covid-19. Peut-être qu’en plus du VAR arbitral, il faudrait songer aussi à la VAR Covid-19 pour assurer une transparence autour des tests Covid-19.

Amidou Kabré

Burkina Demain

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.